Bobigny, suite du feuilleton…texte et interprétation de Muriel Mayette,administratrice de la Comédie-Française, depuis Sofia, au micro de Laure Adler, samedi 14 novembre

Bobigny, suite du feuilleton…texte et interprétation de Muriel Mayette,administratrice de la Comédie-Française, depuis Sofia, au micro de Laure Adler,  samedi 14 novembre

 

 » Ce que je trouve attristant, dit  sans scrupules Muriel Mayette, c’est qu’on résume cette réflexion à » pour ou contre la Comédie-Française à Bobigny »… Qui est- ce » on »,  non désigné? Serait-ce la presse radio, papier, télévisuelle, électronique, les auditeurs et lecteurs, le public? C’est un bon vieux truc, quand il y a, comme on dit,  un dysfonctionnement grave, de trouver vite fait un bouc émissaire comme bouclier.
 » Dommage que le projet ait été calomnié sans qu’on ait commencé »…  de façon aussi péremptoire…. Là ,une petite précision s’impose; Muriel Mayette sait bien que cela s’est passé de toute autre façon: ce n’est pas le projet en lui-même qui a été condamné, (même si, entouré d’un flou aritistique, il prenait déjà l’eau),mais la méthode qui consiste à passer en force, ce qui est inadmisssible de la part d’un Ministère, d’autant plus qu’il n’y avait aucune urgence… « Si cela a été tellement polémiqué, cela révèle des peurs « , a-t-elle ajouté. Ben,voyons, c’est un peu trop facile, non? Bien sûr, que cela révèle des peurs, y compris et surtout celles du personnel et du directeur de la Maison de la Culture de Bobigny , puisqu’on a tenté encore une fois de faire les  choses sans aucune concertation, et sans leur demander le moindre avis préalable. Une question: qu’aurait-elle fait, elle,  Muriel Mayette, si elle avait été à la place de Patrick Sommier ou si elle avait fait partie de ce personnel inquiet à juste titre? Probablement, la même chose…
Muriel Mayette ferait bien de se souvenir  des tentatives d’OPA sur des entreprises et de  leur personnel à qui on avait  dit: « non, non, ne vous en faites pas, tout va bien; personne ne sera licencié,c’est juste une entreprise de délocalisation limitée mais, encore une fois, le site ne sera pas touché ». Deux ans après, l’entreprise fermait. Que Muriel Mayette annonce que Bernard Faivre d’Arcier ( ex-directeur du Festival d’Avignon) ait été missionné, nous ne pouvons que nous en réjouir, mais BFA n’ a pas de baguette magique et il faudra qu’il ait une bonne dose d’imagination pour remédier à tant d’inutile gâchis.Si on avait fait appel à lui dès le départ , on peut être sûr que les choses se seraient passées correctement.  » Essayons de ne pas mentir, ayons le courage d’inventer le paysage de demain »,  ajoutait samedi l’administratrice du Français: voilà qui est bien dit… Mais un peu tard sans aucun doute!

 

Philippe du Vignal

 

(A suivre)

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...