LA TRAGIQUE HISTOIRE DU NÉCROMANCIEN HIERONIMO

LA TRAGIQUE HISTOIRE DU NÉCROMANCIEN HIERONIMO  Théâtre Paris Villette  par Edith Rappoport

 

Musique et livret de Georges Aperghis, mise en scène de Françoise Rivalland, scénographie de Jean-Pierre Larroche
Ce petit opéra insolite conçu par Georges Aperghis au Festival d’Avignon de 1971, avait été commandé par Jean Vilar qui avait su renouveler chaque année le festival jusqu’à cette année ultime de sa mort. On se perd très vite dans la fable plutôt obscure, les voix parlées et chantées se superposent et les instruments mènent leurs danses. Les formes conçues par Jean-Pierre Larroche éclairent les interprètes, jouent avec la musique. On s’amuse de cette petite forme ironique.

 

 

Edith Rappoport


Archive pour 13 décembre, 2008

UNE HISTOIRE DU MONDE

UNE HISTOIRE DU MONDE  Studio de l’Ermitage  par Edith Rappoport

Cabaret apocryphe, texte et mise en scène de Jean-François Mariotti, compagnie l’Héautontimorouménos


Cette compagnie au nom bizarre, il faudra que je leur demande ce que ça signifie, travaille depuis plusieurs années, elle réalise régulièrement des « Gabegies » liées à l’actualité du moment, j’en avais vu une très dynamique réalisée à la veille de l’élection de notre petit président, avec une extraordinaire Marianne dépoitraillée et violée, plutôt visionnaire. Les 13 comédiens s’en donnent à cœur joie dans cette vraie fausse revue sur une histoire du monde avec une Ève mondaine en robe de satin blanc qui voit son Adam se faire assassiner par un Barnabé qui l’engrossera de milliers de descendants. Les tableaux se succèdent dans un désordre apparent, très maîtrisé grâce au jeu d’une équipe solide et entraînée. Ils chantent, jouent de la musique. Le fil rouge du spectacle pourrait être « l’avenir n’appartient pas aux tyrans, mais aux fous ». Deux séquences particulièrement savoureuses, « La république nous appelle et Maréchal nous voilà »  et Staline et Franco face à un Hitler en chaise protégé par son Eva. Malgré quelques longueurs et des faiblesses du texte, cette histoire du monde réjouit le public très jeune rassemblé dans ce lieu chaleureux. Un spectacle dézingué et salutaire !

Edith Rappoport

Juan Mayorga

Un auteur à découvrir. juanmayorga.jpg, l’auteur de théâtre le plus marquant de la nouvelle génération en Espagne par Irène Sadowska Guillon

Trois lectures au Pupitre de sa pièce Hamelin traduite en Français par Yves Lebeau, par la Compagnie Influenscène. Lectures dirigées par Jean-Luc Paliès

Lundi 15 décembre à 20h30 à l’Espace Gérard Philipe à Fontenay sous bois, 26, rue Gérard Philipe 94120 Fontenay sous Bois

Mardi 16 décembre à 12h30 au Théâtre du Rond Point, salle Tardieu, dans le cadre des « Mardis midi des textes libres »

Mardi 16 décembre à 20h30 au Théâtre de Saint Maur, 20 r Liberté 94100 SAINT MAUR DES FOSSES

Hamelin traite des diverses formes de violence que les adultes infligent aux enfants : domination sexuelle, éducation déficiente, abandon, manque d’amour… L’action pourrait se passer dans n’importe quelle ville du monde où, comme dans le Hamelin du conte, les enfants payent pour les fautes des adultes.
Le protagoniste de l’œuvre est un juge qui mène une enquête pour déterminer si un des enfants d’une famille pauvre est abusé par un adulte. Le juge oriente son enquête d’abord sur un pédophile proche de la famille, puis sur les parents de l’enfant en soupçonnant qu’ils ont consenti et bénéficié de ces abus. Alors qu’il cherche à débrouiller ce qui est arrivé à ce garçon, le juge n’arrive pas à communiquer avec son propre fils, leur relation se dégrade peu à peu.
Hamelin est au fond une pièce sur deux enfants, deux familles. Mais il y a un personnage qui n’appartient ni à l’une ni à l’autre, l’Annoncier, qui invite le spectateur à imaginer ce que le théâtre ne devrait pas montrer, à entendre le silence des enfants, auxquels le théâtre ne peut se substituer.

 

Juan Mayorga

Né le 6 avril 1965 à Madrid.
Docteur en Philosophie, il est auteur de nombreux essais sur la politique et la mémoire et sur le rapport de l’écriture dramatique à l’histoire.
Cette problématique, tout comme sa réflexion sur un langage théâtral pour aujourd’hui, ne cessent de nourrir son écriture d’auteur dramatique.
Depuis 1998 il enseigne la dramaturgie et la philosophie à l’Ecole Royale Supérieure d’Art Dramatique de Madrid;
Membre du groupe fondateur du Collectif Théâtral El Astillero à Madrid.
Lauréat de nombreux Prix, entre autres pour ses pièces Lettres d’amour à Staline et Mas ceniza.
Il est auteur d’une trentaine de pièces de théâtre, quasiment toutes créées et publiées, dont plusieurs ont été traduites en italien, allemand, grec, anglais, portugais, croate, roumain et français.
Himmelweg (Chemin du ciel – 2002), Animales nocturnos (Insomniaques – 2003) Copito de nieve, Hamelin, La tortue de Darwin et La paix perpétuelle ont été traduites en français par Yves Lebeau.
Le garçon du dernier rang a été traduit par Jorge Lavelli et Dominique Poulange.
Himmelweg, Hamelin, Copito, Les insomniaques sont publiés aux Éditions Les Solitaires Intempestifs.
Sa pièce Hammelin a reçu le Prix National de Théâtre en 2005. Il a reçu le Prix National de Théâtre en 2007 pour l’ensemble de son œuvre.
Himmelweg Chemin du ciel a été créé en 2007 par Jorge Lavelli au Théâtre de la Tempête et Copito – Testament d’un singe a été créé en novembre 2007 par Christian Fregnet au Théâtre de Sens.

Irène Sadowska Guillon

Prochaines créations des pièces de Juan Mayorga :
Au Théâtre Rideau de Bruxelles à  Bruxelles, Hamelin mise en scène de Christophe Sermet, du 6 au 27 janvier 2009
Au Théâtre de la Tempête à Paris, Le garçon du dernier rang mise en scène par Jorge Lavelli, du 3 mars au 12 avril 2009

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...