Vents d’horizons

Vents d’horizons  par la Compagnie Au fil du Vent
Le samedi 17 janvier au Centre culturel Marcel Pagnol de Bures-sur-Yvette (Essonne)

Il est des endroits où l’on va en toute confiance, assuré de la qualité de la démarche de programmation et de la façon dont les artistes sont accompagnés. Une fois encore, cette considération portée à l’endroit du Centre culturel Marcel Pagnol s’est  concrétisée.
Fraîchement sortis de résidence de création, Johanna Gallard (Fil-de-fériste et directrice artistique de  la compagnie) et Thierry Bazin (compositeur et musicien) nous proposent un spectacle qui explore (en allant franchement plus loin) l’univers de leur proposition précédente qui s’intitulait Territoires inimaginaires.
Sur un dispositif frontal où le fil occupe le premier plan s’exposant de jardin à cour, et devant un magnifique piano à queue, un personnage burlesque et androgyne organise son espace, s’étonne, explore, se dissipe à l’occasion de l’intrusion de nouveaux objets incongrus qui pénètrent son univers.
Dans la lignée des spectacles estampillés « poésie visuelle »,  la compagnie parvient à nous embarquer durant 1h10 environ, dans une atmosphère chatoyante et planante (les lumières et la musique sont particulièrement bien composées).
On objectera ici ou là que quelques petites choses sont encore à régler et que les intentions du personnage ont encore à gagner en lisibilité, mais dans l’ensemble on accepte de suivre ce petit voyage imaginaire, proposant une esthétique fruste et fantastique qui n’est pas sans entretenir de rapport avec l’Arte Povera (une tendance adoptée par un certain nombre de spectacles de cirque contemporain).
On l’aura compris, ce travail tout neuf nous a convaincu, et ce, alors même qu’habituellement, la poésie visuelle n’est pas le genre qui nous séduit le plus.

La chose est par ailleurs suffisamment rare pour être soulignée, Johanna Gallard mène aussi un travail de réflexion sur la notion d’écriture appliquée au cirque. En ce sens, elle a entrepris la transcription scripturale de son spectacle précédent, adoptant une démarche rare dans son champ. http://www.lekti-ecriture.com/editeurs/Territoires-inimaginaires.html

 

Jérôme Robert

 


Pas encore de commentaires to “Vents d’horizons”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...