LES VIPÈRES SE PARFUMENT AU JASMIN Théâtre 71 de Malakoff

LES VIPÈRES SE PARFUMENT AU JASMIN Théâtre 71 de Malakoff

Texte et interprétation de Nasser Djemaï, mise en scène Natacha Diet
Après Une Étoile pour Noël qui a connu une belle carrière, Nasser Djemaï vient de créer un deuxième spectacle coproduit par le Bateau Feu de Dunkerque et le Théâtre 71. Après un succès, un deuxième solo est parfois périlleux. Nasser DjemaÏ a un vrai talent, une présence étonnante, il jongle entre les personnages de sa famille, la mère, la fille, le fils adoré, le père disparu. Avec une simple malle, il évoque tout un monde familial, mais ne réussit pas pour l’instant, à captiver l’attention du public sur la durée du spectacle.

Edith Rappoport

 


Un commentaire

  1. Philippe Vermersch dit :

    l’Etoile m’avait transpercé et là je me suis complètement laissé guider par le texte très spirituel de nasser Djemai.Et quelle précision dans le jeu;tout de suite on se dit qu’il y a du Caubère là dedans, transformant sa malle unique en paradis, ou enfer? et plein d’autres choses plus futiles.Bravo pour cette lutte intra familiale et comme vous dites si bien je ne vous souhaite pas la fortune du fond du coeur , juste un petit peu….A noter le beau théâtre de Malakoff,très bien desservi.

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...