RÊVE D’A

RÊVE D’A  Théâtre Berthelot de Montreuil

 

Texte et mise en scène d’Olivier Brunhes, compagnie l’Art Éclair

Olivier Brunhes, après une carrière d’acteur aux côtés de Laurent Terzieff, Mocky et d’autres non des moindres, a fondé en 2004 l’Art Eclair, compagnie qui a réalisé deux spectacles importants Week-end de rêve et Aziou liquid avec des acteurs handicapés mentaux. Il est tenaillé par l’écriture et ses deux premières pièces Le fossé de l’aumône et Spirituo Perpet seront montées prochainement au Royal Court de Londres et en Ile de France par Magali Leiris. Rêve d’A-est-ce un rêve d’amour ?-met en scène une bande de jeunes qui se déchaînent dans un bar, Orf ne cesse de chanter, il a oublié l’anniversaire de sa compagne qui part en moto avec un autre et tombe d’une falaise pour échapper à un viol. C’est ensuite la quête de la disparue dans un étrange hôpital qui ressemble aux enfers où un couple machiavélique lui donne l’espoir de retrouver son aimée. Comme Orphée, il la perdra. Malgré une distribution impeccable, le spectacle souffre encore d’un  mauvais réglage sonore. Il y a de belles envolées poétiques, mais ce Rêve d’A qui séduit le public me semble encore étrangement disparate.

Edith Rappoport


Archive pour 6 février, 2009

LE MUSÉE DES LANGUES

LE MUSÉE DES LANGUES  Cour du collège Elsa Triolet Saint Denis

 

Compagnie Notoire, mise en scène Thierry Bédard
La compagnie Notoire s’est lancée depuis plusieurs années dans un cycle de recherches lié aux écritures du monde où est énoncé l’ordre et le désordre du monde, sous forme d’histoires, d’essais, de correspondances, de rencontres et d’expositions. Ce musée des langues qui a déjà sillonné la France depuis 2006 avec 300 représentations est installé dans un vaste container muni de deux alvéoles, de part et d’autre d’une galerie centrale vitrée montre la richesse en perdition des 6000 langues encore parlées dans le monde. Une linguiste accueille les enfants dans chaque alvéole, classe de CM2 d’un côté, 6e de l’autre et commente les graphiques. Il n’y a plus qu’une dizaine de langues parlées par plus de 100 millions de locuteurs. De nombreuses langues dans des régions encore isolées vont s’éteindre avec la disparition de leurs locuteurs. Parfois bruyants lors des déplacements dans le container, les enfants sont fascinés par la déclinaison des mercis déclinés dans une trentaine de langues, ravis d’entendre que l’arabe n’est pas menacé et d’apprendre que leur diversité est une richesse. Il faut saluer le Théâtre Gérard Philipe de Saint Denis, qui avait accueilli Bédard à plusieurs reprises, d’avoir su promouvoir cette entreprise généreuse et essentielle pendant une semaine.

Edith Rappoport

Représentations à 10 h et 14 h jusqu’au 6 février.

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...