LE CABARET DES HOMMES PERDUS

 

Le Cabaret des hommes perdus de Christian Siméon, mise en scène Jean-Luc Revol, musique de Patrick Laviosa


Dicky, jeune garçon bien fait de sa personne, échoue dans un cabaret gay au terme d’une chasse au pédé. Il est pris en main par Destin, le maître des lieux qui va lui ouvrir une carrière royale dans des films porno homosexuels, compte tenu de l’étonnante taille de son membre !

Mais tout est bien qui finira mal, et Dicky sombrera dans la déchéance ! Cette étrange comédie musicale à l’américaine est interprétée avec une belle énergie et un vrai savoir faire par quatre acteurs et bons chanteurs, accompagnés au piano par le compositeur.

Le cabaret des hommes perdus créé au Théâtre du Rond Point a déjà connu une belle carrière avec 160 représentations. Au sein de cette MALS, autrefois réputée pour un répertoire et un public traditionnel et plutôt puritain, nous avons été surpris par la réaction chaleureuse   du public  dans cette grande salle qui était pleine.

Spectacle vu au MALS de Sochaux

Edith Rappoport

 


Autres articles

Pas encore de commentaires to “LE CABARET DES HOMMES PERDUS”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...