POMPES CIRCONSTANCES

POMPES CIRCONSTANCES  au Cent quatre à Paris

Concert de Gérard Pesson avec des élèves du Conservatoire national de musique, l’ensemble Cairn et d’autres artistes venus d’autres horizons musicaux.
Je pénètre pour la première fois dans cet immense bâtiment des pompes funèbres rénovées, de belle allure, mais pour l’instant peu habité. Gérard Pesson y est en résidence, bénéficiant d’une commande artistique de la ville de Paris. Il y réalise à chaque nouvelle lune un ensemble de pièces courtes de 10 secondes à 10 minutes qui vont explorer peu à peu tous les espaces du Cent quatre, constituant une cosmologie des formes, courtes, évolutives, écrites pour divers instruments, exécutants, récitants, chanteurs, mimes, figurants, animaux, lumières, objets, accessoires de tous types. Les trois pièces présentées ces soir-là tournent autour d’un ensemble vocal énumérant les objets du château de Lacoste du marquis de Sade, un ensemble musical sur des textes écrits par Pesson et un mélodrame numéro 1 sépulcral cadavérique. Pesson présente avec humour chaque morceau devant une salle pleine et réjouie. L’entrée est libre, rendez-vous à la prochaine lune.

Edith Rappoport

 


Pas encore de commentaires to “POMPES CIRCONSTANCES”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...