FOLIES COLONIALES

FOLIES COLONIALES  Grande Halle de la Villette
Conception et mise en scène de Dominique Lurcel, collaboration artistique Françoise Thyrion

Plus que jamais, les passeurs de mémoire méritent leur beau nom. Dominique Lurcel a longtemps médité sur ce projet né de la lecture du livre de son grand-père René Weiss, sur le centenaire de l’Algérie en 1930. Dix comédiens brossent une revue sur les « bienfaits » du colonialisme entièrement tirée de textes publiés à l’époque, tournant essentiellement autour des fêtes franco-françaises de ce centenaire. Autour d’un joli cadre de scène monté sur un plateau tournant et d’une table où se pressent les Français pour l’invraisemblable et pourtant authentique discours du Président de l’époque Gaston Doumergue, la compagnie décline avec une joie appliquée, chansons et slogans d’où sont totalement exclus les « indigènes » qu’on a dépossédés de leurs terres et de leur langue. Malgré quelques longueurs, le texte gagnerait à être élagué car il est  un peu surchargé de répétitions, ces Folies coloniales méritent un très large public.

Edith Rappoport

 


Pas encore de commentaires to “FOLIES COLONIALES”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...