L’ÎLE DES ESCLAVES

 

L’ïle des esclaves de Marivaux, mise en scène Stéphanie Chevara


Stéphanie Chevara campe une île des esclaves plutôt contemporaine, sur une épave de bateau dans laquelle est encastré un piano occupant la totalité du plateau du minuscule Plateau 31. Hocine Choutri joue un étrange Trivelin bienveillant et pédagogue, Emmanuelle Bougerol une Cléanthis agressive et nerveuse, Sylvain Ferrandes un Arlequin raisonnable. Malgré un problème de niveau sonore- on n’entend pas toujours très bien ce texte d’une étrange actualité-, cette vision de l’île des esclaves a une belle prégnance.

Edith Rappoport

 


Un commentaire

  1. marie dit :

    je n’ai pas aimer ce livre car il était trop cour pour moi et trop simple alire en plus je déteste les pièce de téhatre

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...