PARCHEAZA MASINA LA HARVARD

PARCHEAZA MASINA LA HARVARD Teatrul Evreiesc de Stat Bucarest

D’Israel Horovitz, mise en scène Horea Popescu, avec Maïa Morgenstern et Constantin Dinglescu


Ce théâtre Evreiesc est un théâtre Yiddisch qui a réussi à survivre à la shoah. Il est situé à deux pas d’une belle synagogue environnée de HLM lépreuses. L’exposition que nous a commentée un délicieux vieillard qui avait coiffé sa kippa dans ce lieu de culte, raconte l’anéantissement des juifs. Ils étaient 800 000 avant la guerre, ils ne sont plus que 8000 en Roumanie. Le théâtre, une bonbonnière un peu vieillotte mais chaleureuse, ne donne qu’une représentation par semaine, encore du théâtre de répertoire devant une salle mélangée, enthousiaste, qui applaudit debout.
La pièce (dont je n’ai pas encore réussi à me faire traduire le titre, qui est jouée en roumain, pas en yiddisch) met en scène une jeune femme excitée qui débarque par un soir d’hiver chez un vieux professeur, qui s’installe et entreprend un ménage destructeur. Peu à peu leurs rapports se pacifient, deviennent presque tendres. Une spectatrice roumaine qui vit en Grèce, qui prend régulièrement l’avion pour voir jouer Maïa Morgenstern, nous a expliqué que cette femme était une ancienne étudiante de ce professeur de musicologie, régulièrement recalée à l’entrée de l’université d’Harvard. Malgré les tunnels de la langue, le jeu de ces excellents acteurs nous ont captivés

Edith Rappoport

 


Pas encore de commentaires to “PARCHEAZA MASINA LA HARVARD”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...