(G)RÈVE DE FIN

(G)RÈVE DE FIN Abbaye de Maubuisson (95) -Théâtre visuel en 24 images, dramaturgie et mise en scène de Fabrice Macaux  Compagnie Corpus avec des comédiens non professionnels Larguons les amarres, musique de Corentin Seznec, design sonore Yann Seznec

On pénètre au coucher du soleil dans cette belle abbaye, on traverse le parc  pour s’asseoir sur des gradins devant un bel espace,  face à un haut mur, contre lequel sont dressées deux échelles  La famille Mordebout est réunie, ils sont tous employés par l’usine Verravie qui vient de les licencier. La sœur aînée partie aux USA faire carrière est revenue avec son fils de 16 ans qui empêche un geste désespéré de son père qu’il découvre.  Le père et la mère, figures centrales, tentent de garder leur famille autour d’eux et de les aider à maintenir l’entreprise en vie. Les quinze comédiens déploient une très belle énergie dans le développement des luttes de la famille, escaladant les échelles, courant sur le mur de surplomb, s’élançant en solex ou en voiture dans les profondeurs du parc. Le spectacle est construit comme une partition musicale rythmé par un piano trafiqué techniquement et des musiques vivantes, chant et guitare sur scène. Fabrice Macaux qui mène un travail exemplaire depuis une quinzaine d’années, bénéficie depuis 4 ans du soutien de l’Abbaye de Maubuisson qui lui a permis de réaliser 4 spectacles

 

Edith Rappoport

 

 


Pas encore de commentaires to “(G)RÈVE DE FIN”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...