Play Strindberg

 

Play Strindberg, de Friedrich Dürrenmatt

 

playstr.jpgUne phénoménale scène de ménage : Dürrenmatt a fait subir à la Danse de mort, de Strindberg, un traitement comparable à celui que Picasso a infligé, pour notre grand bonheur, aux Ménines de Vélasquez, calque, découpage au scalpel, accentuation des traits, et petits bouts de bois dans les oneilles. Car le Père et la Mère Ubu viennent hanter l’île nordique inhospitalière – autant qu’eux-mêmes – où le rigide capitaine et son ex-star d’épouse tirent leur chaîne depuis vingt-cinq ans. Leurs bien nommées « noces d’argent » : d’argent, il n’y en a plus, sinon caché, escroqué, brandi comme arme de chantage, trempé d’amertume. Un tiers vient ranimer la flamme de l’éternel conflit conjugal : le cousin de Madame, dans les douze rounds du combat, sera tantôt spectateur, tantôt arbitre, esclave, amoureux, garde-malade, et lui aussi escroc, un cran au-dessus des autres, puisqu’il a parcouru le vaste monde, lui.
La mise en scène d’Alain Alexis Barsacq est simple, vive, efficace et pleine d’humour, les comédiens sont carrément grandioses. Philippe Hottier, en bon militaire, éructe, grommelle, hurle, jure, parade, plastronne, barrit et barytonne au delà de l’imaginable, entre deux évanouissements et trois fausses morts ; Agathe Alexis répond au quart de tour, extra fine mouche, une merveille d’énergie et de précision, de culot à aller jusqu’où il faut dans le « trop loin » : il faut l’entendre passer d’un exaspérante douceur à la lourde trivialité d’une haine bien recuite, elle est parfaite. Dominique Boissel, dans un registre d’abord plus feutré – fonction d’ « invité » oblige – dévoile peu à peu une force impressionnante, froide et sèche.
Comme si Dürrenmatt, avec cet inépuisable tourbillon de vacheries bien ajustées, avait été chercher le clown qui sommeille dans le très grave Strindberg : allez, Auguste, fais-les rire ! Et ça, pour rire, on rit.

 

Christine Friedel

 

Théâtre de l’Atalante, jusqu’au 20 juin.

 


Pas encore de commentaires to “Play Strindberg”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...