Festival En compagnie(s) d’été

Festival En compagnie(s) d’été
du 21 juillet aux 29 août 2009
au Théâtre 14 Jean-Marie Serreau à Paris

 

  Il n’y a pas que Paris Plage en juillet, août, il y a aussi du théâtre. Depuis huit ans le festival « En compagnie(s) d’été » dirigé par Susana Lastreto (compagnie G. R. R. R. Groupe Rire Rage Résistance), a pris ses marques au Théâtre 14 et s’est gagné un public fidèle.
À l’affiche de sa 8e. édition : théâtre contemporain, cabaret, comédie musicale, spectacle jeune public. La priorité réaffirmée à la création et à l’ouverture à la diversité culturelle au sein de l’Europe avec des pièces d’auteurs d’Italie et de Bulgarie.
Pour commencer (du 21 au 25 juillet) La Rosa Blanca inspiré du roman de l’auteur mexicain B. Traven, une magnifique création d’Adel Hakim avec Maryse Aubert, interprète hors normes, surprenante et bouleversante qui incarne les personnages de l’histoire de la spoliation des Indiens Totomnaques, peuple maya de la région Huasteque, de leurs terres agricoles par la puissante compagnie pétrolière américaine Condors Oïl.
Dans La frontière de Kalin lliev (Bulgarie) mise en scène par Alexandre Tchobanov (du 21 juillet au 1er août) une erreur informatique sur l’identité sexuelle de Tedi et Bobi dans les ordinateurs de la police frontalière déclenche des problèmes insurmontables et des péripéties les plus absurdes impliquant le gouvernement et la machine bureaucratique européens. Trois comédiens interprètent avec fougue et l’humour irrésistible six personnages de ce conte contemporain grinçant et pittoresque.
Les belles nuits d’Arsène Folazur conçu et mis en scène par Emmanuel Depoix (du 28 juillet au 1er août) est un chant à la poésie, une ode à la différence et surtout une performance de Dominique Gras qui joue avec le langage, le tord, le disloque, raconte, chante des histoires extraordinaires, des poèmes empruntés à ses amis libres penseurs : Caussimon, Serizier, Charles Cros, Pierre Louki.
Nunzio (du 4 aux 8 août) de Spiro Scimone, mis en scène par Marcello Scuderi, (compagnie Noved Land) donne à voir la Sicile de nos jours à travers l’histoire de deux amis : Pino qui fait de mystérieux déplacements à l’étranger et gagne beaucoup d’argent et Nunzio qui ne pose jamais aucune question.
La compagnie Lez’Armuse présentera du 4 aux 8 août une comédie musicale Irma la douce ou la jalousie du fripé mise en scène et adaptée par Sophie Plattner d’après les textes d’Alexandre Breffort, avec des chansons de Marguerite Monnot. De l’humour, de la chanson, du plaisir de théâtre garanti.
Peut-on quitter son époque qu’on déteste comme M. Follentin pour qui tout va mal ? C’est ce qu’on va voir du 17 aux 29 août dans À la recherche de l’âge d’or adapté d’après L’âge d’or de Feydeau et mis en scène par Susana Lastreto (compagnie  G. R. R. R.).
La compagnie Fleming Welt proposera du 17 aux 29 août Concerto en yaka majeur cabaret concert de chansons françaises des années 1930 à nos jours dont les sujets seront des prétextes à des numéros musicaux, interprétés par un quatuor d’excellents acteurs chanteurs.
Enfin le spectacle tout public à partir de sept ans de la compagnie 3mètres33 Mademoiselle J’affabule et les chasseurs de rêves ou l’aventure intergalactique d’un train de banlieue à l’heure de pointe de Luc Tartar mis en scène et interprété par Anne Leblanc et Pascal Mailler (les 25, 27, 28 et 29 août).

 

Irène Sadowska Guillon

 

Festival En compagnie(s) d’été
au Théâtre 14 à Paris
20 avenues Marc Sangnier, 75014 Paris
réservations : 01 42 05 72 67
site :www.grrrcompagnie.com

 


Pas encore de commentaires to “Festival En compagnie(s) d’été”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...