MARGOT

MARGOT  Paris Quartier d’été Pantin

Théâtre Dromesko, texte de Jean-Paul Wenzel haché menu par Dromesko, avec Lily, Monique Brun, Fernand Émile, un orchestre hongrois avec Igor à l’accordéon

dromesko.jpgMargot, comme tous les spectacles de Dromesko est un spectacle insolite et chaleureux, du grand art de l’inattendu. Annoncé comme un spectacle autour de la reine  Marguerite de Navarre, c’est en fait l’annonce d’une panne retenant les acteurs faite par Monique Brun en costume d’époque qui ouvre le spectacle. Qu’importe, en les attendant on va écouter l’orchestre et déguster le pot prévu par la municipalité abondamment remerciée comme tous les sponsors et financeurs. On dispose des petites tables dans les gradins, tout le monde boit un coup, Lily rousse hiératique en très hauts talons entonne des chansons et on la voit dans un numéro étonnant avec son marabout, les autres avec des chiens, un coq, un cochon. Après un faux final, le cadre de scène s’ouvre sur un château devant un grand lac et trois personnages emperruqués marionnettes vivantes accompagnés aux violons, dialoguent autour des jouissances corsées qu’ils se donnent les un aux autres. C’est à mourir de rire, le public fait un triomphe à ce spectacle créé il y a trois ans en Bretagne, destiné à tourner localement qui a beaucoup été joué hors de France.

Edith Rappoporttitredromesko.jpg


Archive pour 29 juillet, 2009

MARGOT

MARGOT  Paris Quartier d’été Pantin

Théâtre Dromesko, texte de Jean-Paul Wenzel haché menu par Dromesko, avec Lily, Monique Brun, Fernand Émile, un orchestre hongrois avec Igor à l’accordéon

dromesko.jpgMargot, comme tous les spectacles de Dromesko est un spectacle insolite et chaleureux, du grand art de l’inattendu. Annoncé comme un spectacle autour de la reine  Marguerite de Navarre, c’est en fait l’annonce d’une panne retenant les acteurs faite par Monique Brun en costume d’époque qui ouvre le spectacle. Qu’importe, en les attendant on va écouter l’orchestre et déguster le pot prévu par la municipalité abondamment remerciée comme tous les sponsors et financeurs. On dispose des petites tables dans les gradins, tout le monde boit un coup, Lily rousse hiératique en très hauts talons entonne des chansons et on la voit dans un numéro étonnant avec son marabout, les autres avec des chiens, un coq, un cochon. Après un faux final, le cadre de scène s’ouvre sur un château devant un grand lac et trois personnages emperruqués marionnettes vivantes accompagnés aux violons, dialoguent autour des jouissances corsées qu’ils se donnent les un aux autres. C’est à mourir de rire, le public fait un triomphe à ce spectacle créé il y a trois ans en Bretagne, destiné à tourner localement qui a beaucoup été joué hors de France.

Edith Rappoporttitredromesko.jpg

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...