TURANDOT OU LE CONGRÈS DES BLANCHISSEURS

TURANDOT OU LE CONGRÈS DES BLANCHISSEURS. Théâtre de l’Opprimé

 

De Bertolt Brecht, mise en scène Nicolas Thibaut
Nicolas Thibaut se lance dans le difficile exercice de monter cette pièce inachevée de Brecht qui comporte une trentaine de personnages avec 6 comédiens sur un plateau nu, avec seulement des têtes, des affiches et des statues conçues d’après des photos des acteurs posées sur des cubes et beaucoup d’allers et retours entre la scène et la salle. Pour raconter la ruine des paysans producteurs de coton organisée par le pouvoir, l’empereur poussé par son entourage dissimule toute la production. Le spectacle commence par une déclinaison de tous les personnages énoncée de la salle, chaque acteur tenant forcément plusieurs rôles. Il y a un bel engagement des comédiens qui butent sur la longueur et la complexité de la pièce. Et malheureusement tout l’aspect lyrique est gommé, ce que la compagnie TOC avait mieux réussi en Avignon. Peut-être un problème de droits d’auteur ?

Edith Rappoport

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...