ORDET

ORDET  Théâtre du Rond Point de Kaj Munk, mise en scène Arthur Nauzyciel

Ordet, veut dire la parole. Mikkel Borgen gère son domaine avec ses trois fils, Johannes l’un d’eux devenu fou avec la perte de sa femme se croit investi de pouvoirs divins, Inger la femme de Mikkel fils attend un garçon. Elle tente de raisonner son beau-père qui s’oppose au mariage d’Anders le troisième avec Anne Skraedder, fille d’un autre fermier, pour de confuses histoires de religion dont la rigueur imprègne la vie du village. Inger perd son enfant à la suite d’un accouchement difficile, elle meurt malgré le combat acharné du médecin. Le désespoir s’abat sur les Borgen, mais Peter Skraedder  arrive avec sa femme pour offrir sa fille Anne en mariage à Anders. Et Joannes qui avait disparu depuis trois jours ramène à la vie sa belle-sœur Inger. L’extraordinaire présence des acteurs, superbes Pascal Gregory en Borgen, Jean Marie Winling en Skraedder, étonnante Catherine Vuillez en Inger, au sein d’une distribution solide accompagnée par l’Ensemble Organum, impose une dimension mystique bouleversante, bien rare au théâtre.
Edith Rappoport

 

image4.jpg

 

 


Pas encore de commentaires to “ORDET”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...