TRANSFER

 

TRANSFER  Festival Sens interdits Théâtre des Célestins Lyon de Jan Klata (Wroclaw Pologne)

Je découvre Jan Klata, « l’enfant terrible du théâtre polonais », qui comme Didier Ruiz s’intéresse à la mémoire des déplacements et des résistances. Il nous conte le rapatriement forcé, à la fin de la deuxième guerre mondiale des Allemands transférés dans une Pologne disparue entre les deux guerres, remplacés par les Polonais qui en avaient été exilés. Onze personnes de la société civile témoignent sur leurs vies en polonais et en allemand, pendant que Staline, Roosevelt et Churchill qui se sont partagé le monde à Yalta pérorent cyniquement sur une haute plateforme qui monte au-dessus de leurs têtes, empoignant par instants des instruments pour brailler du rock. On perd un peu de l’intensité du spectacle à la lecture des sous-titres, mais on est bouleversés par ces vies simples et fortes, malgré les blessures iniques de cette grande boucherie qui les a malgré tout épargnés

Edith Rappoport

 


Pas encore de commentaires to “TRANSFER”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...