Tristan et…

Tristan et…

Ça s’ouvre sur un mur de larmes et sur de la musique enregistrée de Wagner, ça continue en changeant tout le temps. Tristan et quoi ? Tristan et sa mort éternelle, donc Tristan jamais mort. Isolde ? Fatiguée, fâchée, obstinée, vivante, dédoublée en actrice et en chanteuse lyrique… Pas de récit, pas de continuité, un traître (Melot) mais pas de Roi Marc, sinon hors champ. Un Tristan blessé qui sort parfois fort ironiquement de son personnage pour nous faire partager les petites râlantes de l’acteur. De la peur, de la douleur et de la joie. L’Amour majuscule n’a pas besoin d’anecdote, ni de précautions particulières. Il n’est qu’une immense et insoluble question. 
Donc ,de ce spectacle, il n’y a rien à raconter, sinon le vertige d’une vision scénique constamment renouvelée, d’une musique en mouvement perpétuel.

  Le projet est annoncé : « puissions-nous (reprenant les paroles finales d’Isolde) ensemble, dans ce spectacle, nous noyer, nous engloutir, perdre conscience, volupté suprême ». C’est fait : on s’égare dans les milles pistes tracées avec une parfaite maîtrise, on avale la cuisine incroyablement riche de Mathieu Bauer et de son équipe ;  on nage dans les eaux agitées du moment présent, perdant à vrai dire le fil du mythe, mais çela nous est égal. Bref, un travail convaincant en lui-même – c’est pourquoi il faut citer vraiment tous les bâtisseurs du spectacle. Une façon radicale, et risquée, d’affirmer que le théâtre est l’art du présent.

Christine Friedel

Nouveau théâtre de Montreuil jusqu’au 13 octobre.
Libre adaptation d’après Richard Wagner – texte Lancelot Hamelin, mise en scène (et musique, sur scène à la batterie et aux percussions) : Mathieu Bauer, adaptation musicale (et guitares et basses) : Sylvain Cartigny.
Avec Marc Berman, Matthias Girbig, Judith Henry, Pauline Sikirdji (chant). Piano : Mara Dobresco, Trompette : Arthur Simon, son Jean-Marc Istria.
Scénographie et lumière : Jean-Marc Skatchko, avec les vidéos de Stéphane Lavoix, chorégraphie Roser Montllô  Guberna

 


Pas encore de commentaires to “Tristan et…”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...