Profession quichotte

Profession Quichotte, création et mise en scène de Jean-Louis Heckel


charlev030.jpgProfession Quichotte est une adaptation autour du texte de Cervantès avec Jean-Louis Heckel  dans son propre rôle et deux comédiens marionnettistes.
C’est du théâtre dans le théâtre qui confronte le jeu de comédiens et la manipulation à vue de la marionnette de Don  Quichotte de la Mancha de taille humaine et d’une impressionnante présence scénique.
Cette création parle justement de la difficulté de jouer un tel texte, qui apparaît pour le metteur en scène comme maudit, dont les utopies sont impossibles à traduire, comme on a pu le voir chaque fois qu’il a étét porté à la scène ou adapté au cinéma.

 Ce que veut nous montrer Jean-Louis Heckel, c’est la difficulté de création, tant pour le metteur en scène quand il doit diriger ses acteurs, que pour la comédienne d’incarner un personnage qui est mis en abyme. Le spectateur a  parfois l’impression d’assister à des répliques de La nuit américaine de François Truffaut. Le spectacle est bourré  de références  y compris à Marylin Monroe. Cela donne une impression de déjà vu et cette première  partie gagnerait à être élaguée. L’autre partie, où est présent Don quichotte, parle des utopies et mythes du 20  ème siècle chers au metteur en scène. Se croisent ainsi Einstein, Gandhi,  et le metteur en scène Gabriel Monnet et bien d’autres, sans trop de logique.

  Le propos est généreux mais mériterait d ‘être  mieux défini mais cette création est encore sans doute en chantier. Par contre, l’excellente manipulation à vue de la marionnette  démontrerait s’il le fallait la solide expérience du metteur en scène et de ses comédiens . Un Don Quichotte plus vrai que nature se confronte ainsi  au metteur en scène dans l’expression de sa douleur et de sa solitude. En résumé :une forme et un jeu scéniques très intéressants mais un propos qui gagnerait beaucoup à être plus lisible. A suivre donc….

Jean Couturier

Le spectacle a été créé au festival de Charleville-Mézières. Prochaine représentations: le 17 octobre au théâtre d’Arnouville les gonesses (95 )et le 13 novembre au théâtre 95 de Cergy Pontoise; pour les autres dates, consulter le site  www.la-nef.org » www.la-nef.org

charlev029.jpg


Archive pour 12 octobre, 2009

Profession quichotte

Profession Quichotte, création et mise en scène de Jean-Louis Heckel


charlev030.jpgProfession Quichotte est une adaptation autour du texte de Cervantès avec Jean-Louis Heckel  dans son propre rôle et deux comédiens marionnettistes.
C’est du théâtre dans le théâtre qui confronte le jeu de comédiens et la manipulation à vue de la marionnette de Don  Quichotte de la Mancha de taille humaine et d’une impressionnante présence scénique.
Cette création parle justement de la difficulté de jouer un tel texte, qui apparaît pour le metteur en scène comme maudit, dont les utopies sont impossibles à traduire, comme on a pu le voir chaque fois qu’il a étét porté à la scène ou adapté au cinéma.

 Ce que veut nous montrer Jean-Louis Heckel, c’est la difficulté de création, tant pour le metteur en scène quand il doit diriger ses acteurs, que pour la comédienne d’incarner un personnage qui est mis en abyme. Le spectateur a  parfois l’impression d’assister à des répliques de La nuit américaine de François Truffaut. Le spectacle est bourré  de références  y compris à Marylin Monroe. Cela donne une impression de déjà vu et cette première  partie gagnerait à être élaguée. L’autre partie, où est présent Don quichotte, parle des utopies et mythes du 20  ème siècle chers au metteur en scène. Se croisent ainsi Einstein, Gandhi,  et le metteur en scène Gabriel Monnet et bien d’autres, sans trop de logique.

  Le propos est généreux mais mériterait d ‘être  mieux défini mais cette création est encore sans doute en chantier. Par contre, l’excellente manipulation à vue de la marionnette  démontrerait s’il le fallait la solide expérience du metteur en scène et de ses comédiens . Un Don Quichotte plus vrai que nature se confronte ainsi  au metteur en scène dans l’expression de sa douleur et de sa solitude. En résumé :une forme et un jeu scéniques très intéressants mais un propos qui gagnerait beaucoup à être plus lisible. A suivre donc….

Jean Couturier

Le spectacle a été créé au festival de Charleville-Mézières. Prochaine représentations: le 17 octobre au théâtre d’Arnouville les gonesses (95 )et le 13 novembre au théâtre 95 de Cergy Pontoise; pour les autres dates, consulter le site  www.la-nef.org » www.la-nef.org

charlev029.jpg

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...