SIGHT IS THE SENSE

 Sight is the sense that dying people tend to loose first, créé et mis en scène par Tim Etchells, Forced entertainment,
Jim Fletcher, grand performer New-yorkais dit-on, entre en scène avec ses baskets, une bouteille d’eau à la main. Il avale une grande goulée et débite le plus calmement du monde des évidences comme « les aveugles ne peuvent pas voir », « les cambrioleurs sont des hommes qui vont à domicile prendre des choses qui ne leur appartiennent pas », « la brume est pareille que la fumée, mais elle vient sans feu »…  L’objectif du spectacle est de donner un tableau du monde à partir d’une association libre de sujets.

  C’est étrangement fascinant pendant quelques séquences : Jim Fletcher réussit  en effet à s’imposer dans une totale immobilité, son seul geste est de glisser ses pouces dans ses poches, puis cela devient  furieusement ennuyeux, mais personne ne proteste, deux personnes seulement sortent. Au bout d’une heure, il sort après avoir bu de l’eau, le public applaudit à tout rompre, mais j’en suis incapable !

Edith Rappoport

Théâtre de la Bastille dans le cadre du Festival d’Automne à Paris.

 


Pas encore de commentaires to “SIGHT IS THE SENSE”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...