le Théâtre Toursky

  Face au vilain marchandage du Ministère de la Culture, Richard Martin et le Théâtre Toursky a Marseille ne désarment pas…Situé dans le quartier le plus défavorisé de Marseille, le Théâtre Toursky, dirigé par Richard Martin, ancré profondément dans la vie du quartier et de sa population multiculturelle, a développé en même temps un vaste réseau de travail avec des artistes de la Méditerranée et au-delà. Si son engagement est  désavoué par l’État, Toursky risque de disparaître.

 

En 1995 le Directeur du Théâtre et des Spectacles au Ministère de la Culture, Jacques Baillon, avait déjà supprimé la subvention aux Toursky. Rétablie en partie cette subvention de 185 000 € vient d’être définitivement supprimée en 2009.
Après de multiples tentatives de dialogue avec le Ministère, sourd et muet à ses interpellations, Richard Martin a entamé avec Jean Poncet (Sénateur Maire de Marseille) le 3 octobre dernier une grève de la faim. Il l’a suspendu lorsque le Ministre, Frédéric Mitterrand, a consenti à le recevoir le 23 octobre dans son bureau, rue de Valois. Le directeur de la DMDTS Georges François Hirsch assistait à cette rencontre.
Le Ministre s’est engagé à réparer l’injustice faite au Toursky, en donnant à Richard Martin sa parole d’honneur qu’il mettra tout en œuvre pour qu’une aide immédiate soit attribuée au titre de l’année 2009 et pour qu’une convention pluriannuelle soit établie pour les années 2010 – 2012 pour le projet  global de Toursky, et enfin que  l’aide pour 2009 ne pourrait se limiter au montant indécent de 15 000 € proposé auparavant par François Drouat, directeur de la DRAC /PACA.
La convention pluriannuelle devait correspondre au financement destiné à soutenir le projet global de Toursky, incluant à la fois la politique tarifaire volontariste pour le public défavorisé, une grande ouverture internationale et la poursuite du travail de création. Richard Martin a pris acte de la parole d’honneur donnée par le Ministre. Mais qu’en est-il aujoiurd’hui?
Le 2 novembre,  Georges François Hirsch propose à Richard Martin un bien étrange marché : 15 000 € d’aide pour 2009, somme qui avait été jugée indécente dans le bureau du Ministre. Par ailleurs, en ignorant le projet global de Toursky dont le dossier lui a été remis en mains propres le 15 octobre à Paris, Georges François Hirsch a affirmé que l’État ne soutiendrait en aucun cas ni le fonctionnement ni la programmation du théâtre, mais uniquement le projet des actions en direction du quartier défavorisé où le théâtre est implanté.
En conséquence le 3 novembre M. Hirsch annonce à Richard Martin ses propositions en fonction de  curieux calculs : soit 15 000 € en 2009 et 65 000 € par an pour la période 2010 – 2012: soit 195 000 €: 30 000 € pour 2009 et 50 000 € par an pour la période 2010 – 2012, soit 180 000 € dans cette seconde version!  Certes la direction des Spectacles n’est peut-être pas très forte en arithmétique mais tout cela ressemble fort à un marchandage de tapis.
Le 5 novembre,  Richard Martin en appelle dans une lettre de nouveau au Ministre: il souhaite savoir si la proposition qui lui a été faite était la sienne ou celle de M. Hirsch. Silence du Ministre, et, à sa place, M.  Hirsch confirme qu’il s’agit bien de la proposition de Frédéric Mitterrand.
À la faveur de la politique d’autruche du Ministre, la campagne de discrédit du Toursky menée par le directeur de la DRAC/ PACA s’amplifie, attisée par des propos mensongers du préfet Sappin publiés dans le quotidien  » 20 minutes « du 28 octobre dernier . Contre l’évidence des chiffres,  il affirme que le Toursky est le théâtre le plus subventionné de la région PACA et de Marseille et que c’était le manque de créations au Toursky qui avait justifié l’arrêt des subsides d’État.
Or, pour s’en tenir aux seules années 2008 et 2009,  le théâtre Toursky a présenté 13 créations en production propre, coproduction  ou coréalisation. Quand on compare le montants des soutiens des diverses tutelles aux principaux théâtres de Marseille,  on peut mesurer la fiction des calculs du Préfet Sappin. Richard Martin a réclamé au Ministre une réponse personnelle et claire qui reflète bien son analyse. En attendant cette réponse et la visite de Frédéric Mitterrand à Marseille,  où il doit rencontrer personnellement Richard Martin le 30 novembre, le comité de soutien du Théâtre Toursky est de nouveau en alerte, en appelant les gens de culture et les politiques à apporter leur soutien.

 

Irène Sadowska Guillon

 

Contact
Marc Cohen, Coordinateur du Comité de soutien de Richard Martin
com.toursky@orange.fr

 


Pas encore de commentaires to “le Théâtre Toursky”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...