ÉCOLE DE L’OPÉRA DE PÉKIN : AU BORD DE L’EAU

 AU BORD DE L’EAU ,   préface de Shi Nai-An, mise en scène Patrick Sommier.

Patrick Sommier travaille depuis sept ans avec l’École de l’Opéra de Pékin qu’il avait reçue à Bobigny pour la première fois en 2002. Après plusieurs séjours à Pékin, Patrick Sommier a voulu  travailler à changer le regard  que nous avons sur ce théâtre légendaire,  montrer comment se forme un acteur chinois et révéler ce théâtre à un public ignorant ses codes. Au bord de l’eau est tiré de célèbres romans chinois, et  s’inspire d’une révolte contre le pouvoir central, à la fin de la dynastie des Song du Nord au XIIe siècle. Plusieurs versions fondées sur des récits de conteurs populaires  nous sont parvenues.

  Le spectacle comporte 18 scènes introduites par un prologue. C’est Alain Enjary, seul acteur français qui est l’interprète du grand maréchal Hong Xi qui libère les forces du mal contre l’avis de ses sujets, en ordonnant de creuser au- delà des interdictions divines. Vingt acteurs élèves, neuf professeurs et sept musiciens mènent le spectacle avec une virtuosité étincelante, passant des livres ( chaque tableau étant affiché comme « une revenante enlève son bien aimé », « le vrai et le faux Li Kui » ou Blizard sur le temple »), aux exercices d’école toujours éblouissants, de la Chine du passé raffinée et obscure, à celle d’aujourd’hui. Malgré les difficultés que l’on peut éprouver à suivre le fil des histoires , malgré les sous-titres, on reste sidéré par tant de virtuosité…

Edith Rappoport

Jusqu’au 24 janvier.


Archive pour 18 janvier, 2010

LE VILLAGE D’À CÔTÉ


  Solo  par la Compagnie  Gravitation.
Nous arrivons près d’Arc-et- Senans, après un long parcours sous la neige, dans la salle polyvalente d’Ettrepigney, un  petit village où sont rassemblées plus d’une centaine de personnes qui ont préparé cette soirée:  des jeunes servent au bar, installent les chaises dans désordre chaleureux. Max Bouvard-le docteur d’Oncle Vania à la campagne – cravaté, le nez chaussé de lunettes noires se présente:  » Kropps, chargé par la commune d’une étude pour accepter ou non le legs- quelques objets dérisoires du défunt Robert Chambard ». Il commence alors  à procèder à un sondage sur la composition socio-professionnelle et les diplômes du public, ce qui déclenche une joyeuse hilarité. Puis, Kropps  sélectionne une douzaine de personnes au sein du public pour interpréter la séance du conseil municipal, où sera discuté de ce legs.  On me choisit pour interpréter la pharmacienne Marie-Louise Magne et l’on  nous distribue alors  un texte  plutôt lucide sur le quotidien d’une petite commune de néo-ruraux.

  Kropps  commente des séquences vidéo, en particulier, celle de son père fermier parlant de la situation politique. Malgré quelques petites   longueurs   et une absence de fin, la soirée qui finissait par la dégustation d’une soupe et  de gâteaux était sans commune mesure avec l’accueil policé la veille à l’Opéra du Rhin ! Mais la Compagnie Gravitation a  encore du travail pour mener à bien  son entreprise.. .

Edith Rappoport

 

Foyer d’Éttrepigney (25)

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...