La Lutine

La Lutine, de Calderon adaptation et mise en scène d’ Hervé Petit.

   lutine.jpgAffaires d’honneur empilées comme des assiettes, dilemmes cornéliens avant la lettre : faut-il affronter en duel le frère de son hôte pour protéger une mystérieuse inconnue voilée? Assauts de grandeur d’âme : chacun à son tour dépose son épée aux pieds de son noble ennemi, pour la reprendre aussitôt, pour cause d’honneur effleuré. Et les femmes, pendant ce temps-là ? Elles s’ennuient, l’une recluse, veuve récente, l’autre accablée par la cour jalouse et sinistre que lui fait le jeune frère de celui qu’elle aime – et qu’elle agrée, mais il est toujours trop tôt pour le dire, tant qu’on n’est pas au dénouement. C’est une comédie, donc, ça finit bien, les femmes auront ce qu’elles veulent, les hommes se calmeront, et le public aura bien ri.
Car l’auteur gigantesque de La Vie est un songe est aussi un roi de la comédie : intrigue, caractères, et adresses au public désamorçant la scène pour mieux la faire rebondir, tout y est. Il invente une armoire pivotante, machine à illusions et malentendus : on est à la fois devant le lit escamotable de La Puce à l’oreille, et renvoyé à La vie est un songe. Et, revers du machisme, la Lutine  qui sème le trouble jusque dans l’esprit du chevalier rationaliste – sans parler de son valet, un Sganarelle joyeux, crédule, paresseux et ivrogne – , qui fait vaciller les certitudes et le pouvoir installé (ici celui des frères) n’est que l’esprit de liberté des femmes. Ce que femme veut ! On est en pleine illusion comique.
C’est joué parfois à la louche, les perspectives menant à La Vie est un songe ne sont guère explorées, mais peu importe : on les voit se dessiner, et l’on est emmené vivement par le rythme de la comédie et l’adaptation savoureuse d’Hervé Petit.

 

Christine Friedel

Théâtre de l’Opprimé – 01 43 44 44  – jusqu’au 7 mars

 


Pas encore de commentaires to “La Lutine”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...