LA BARBE BLEUE

LA BARBE BLEUE  Théâtre 71 de Malakoff. texte et mise en scène de Jean Michel Rabeux
Jean-Michel Rabeux n’est pas un spécialiste du théâtre jeune public, c’est un euphémisme ! Son dernier spectacle Cauchemar mettait en scène des amours étranges et incestueuses et les précédents Le corps furieux, Onanisme avec troubles nerveux chez deux petites filles, et Meurtres hors champ n’avaient rien de bluettes !
Barbe bleue non plus après tout qui avait tué six femmes, avant d’en égorger une septième punie pour son effrayante découverte, torturée qu’elle était par sa curiosité. Rabeux s’est emparé du conte avec une belle virtuosité, mettant en scène trois personnages, la Barbe bleue, la Voisine et la Plus jeune en proie à des sentiments contradictoires, la fascination pour la richesse, l’attirance vertigineuse, la curiosité, la fascination de la mort. Le décor très soigné, sept portes qui se renversent pour laisser apparaître les égorgées, les costumes et les maquillages inspirés du cinéma noir réalisés par Pierre-André Weitz, la sonorisation très fine des voix, contribuent à la belle réussite de cette Barbe bleue. Comme disait Stanislavski, le théâtre jeune public, c’est du théâtre pour adultes mais mieux !.

Edith Rappoport

du mardi 09/03/10 au mercredi 10/03/10

 


Pas encore de commentaires to “LA BARBE BLEUE”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...