Ce que l’arbre m’a raconté


Ce que l’arbre m’a raconté, contes et récits yiddish et hassidiques, par Aristide Demonico

L’arbre, sur la place du village, est coupé. Plus d’oiseaux, plus de bruissement dans les feuilles. Et pourtant… L’arbre est devenu un banc, sur lequel on peut s’asseoir et se raconter des histoires, celles qui bruissaient dans les feuilles, et ainsi les histoires ne sont pas oubliées.
Ces histoires-là, nées dans les pauvres villages sans rues, ont failli disparaître avec les shtetls d’Europe centrale. Racontées par le « Rabbi », écoutées par tous, elles circulent, varient, se répandent, leçons de sagesse ordinaire. Essayez un peu, la sagesse ordinaire. Ça n’est pas si facile, même si ça fait sourire. La question, c’est « qui suis-je ? ». Ça permet de tenir, à défaut d’avancer.
On est plus près d’un Socrate de village que du commentaire biblique, bien que Dieu soit constamment là, comme interlocuteur sacrément valable. Parfois, les histoires n’ont pas de fin, à celui qui écoute de l’inventer. Mais toujours, mieux que des fables, elles puisent leurs images dans la maison, la marmite, le chemin, les sous si difficiles à gagner, et les illusions que l’on paie deux fois : une pour les acquérir, l’autre pour les perdre.

Ces contes-là, il faut les écouter de près, comme dans une veillée. Le conteur-acteur Aristide Demonico, le clarinettiste Yannick Thépault, sous le regard de Nathalie Soussana, nous emmènent avec humour, charme et tendresse dans ce monde disparu. Mais sans nostalgie : Yannick Thépault joue , sur fond de klezmer, une musique incroyablement moderne. Et nous ressentons, non pas l’éternité de ces histoires – qui est éternel, sinon Dieu ? dirait notre Rabbi -, mais leur long cheminement humain, juste quelques centaines, quelques  milliers d’années pour se trouver une raison de vivre, en accord, à peu près, avec soi-même.

Christine Friedel

Spectacle vu à la Vieille grille. À guetter en tournée.
Théâtre yiddish : trois volumes publiés aux éditions de l’Arche, sous la direction d’Aristide Demonico.

 


Pas encore de commentaires to “Ce que l’arbre m’a raconté”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...