Chalon dans la rue (suite)

LA QUERMESSE DE MÉNETREUX ) O.P.U.S Chalon dans la rue 24/7 

Bricolée par OPUS et allumée par Carabosse mise en scène de Pascal Rome**
OPUS, c’est l’incroyable Office des Phabricants d’Univers singuliers, fondé en 2000 par Pascal Rome, après avoir quitté la compagnie des 26.000 couverts créés avec Philippe Nicolle qui  joue aussi à Chalon L’idéal club, autre clou du festival, pour lequel il est impossible d’obtenir des places mais que l’on pourra voir à la rentrée pendant un mois au Théâtre Montfort à Paris.
Avec La Quermesse de Ménetreux, Pascal Rome nous emmène dans un voyage dans un passé lointain, celui de l’enfance campagnarde de sexagénaires. Des stands sont installés tout autour de la cour d’école, on procède à l’embrasement de théïères perchées au sommet de grands poteaux qui se transforment en torchères lumineuses. Le maire moustachu, chemise damassée ouverte sur une chaîne est venu serrer la main des “villageois” qui se pressent aux portes.
Pascal Rome, en vice-président du comité des fêtes,  présente les stands au son d’un microsillon d’Aimable, seule musique disponible puisque les disques ont été oubliés. Ménetreux est la première commune à avoir eu un maire noir, le nouveau est manouche, il s’agit de mutualiser la joie de vivre. Une ressource essentielle, le parpaing foin fabriqué à Ménetreux, offre une belle opportunité de plateforme mutualiste !
On fait le tour des stands, une épicerie où on fait des paris sur le poids des sacs, un stand de lancers de frigidaires, un autre où on casse de belles assiettes de collection des grands-mères derrière une mobylette.
Le meilleur, c’est celui de la maison de retraite, où Madame Champollot, inénarrable aïeule édentée (étonnante Chantal Joblon), se dispute avec le vice-président, menuisier à ses heures, qui lui a fabriqué un lit bancal. OPUS a l’amour des petites gens, de la France profonde. C’est modeste et génial !

Edith Rapppoport

 

 

MOLIÈRE DANS TOUS SES ÉTATS   

Les Goulus animés par Jean-Luc Prévost ont le don de créer des spectacles déambulatoires insolites, souvent désopilants, comme Les Krishnous, les Cupidons, Les Horsemen qui ont réjoui les foules dans nombre de festivals du monde entier. Leur humour ose un mauvais goût qu’on accepte grâce à une vraie générosité et à un beau culot.
Avec Molière, les Goulus prennent un risque étrange, celui de promener dans Chalon des scènes de Tartuffe, de George Dandin, de l’Avare, 40 scènes de Molière en dérivant sur des situations contemporaines. Interprété par une dizaine d’acteurs en costumes contemporains qui jouent aux fenêtres, sur les places et dans les rues, accompagné par deux saxophonistes, le spectacle dérive sur des adaptations peu convaincantes.
On a d’ailleurs bien du mal à distinguer quelque chose et à entendre le texte dans la foule qui les suit…Décidément séduits par Molière, les Goulus préparent La rencontre des Misanthropes pour 2012 et Molière dans tous ces états pour 2013.

Edith Rappoport

www.lesgoulus.com

LES PENDUS ( Kumulus Chalon dans la rue)

1018.jpgExécution théâtrale mise en scène Barthélémy Bompard, texte écrit par Nadège Prugnard **

 

Enfin une rupture, un choc dans ce paysage terne de l’invraisemblable foisonnement théâtral de Chalon dans la rue ! Barthélémy Bompard aime les sujets sulfureux, il s’y est d’ailleurs brûlé les ailes, notamment avec Le cri et d’autres spectacles qui auraient dû connaître une bien meilleure diffusion. En costume de ville, il passe la corde au cou de quatre condamnés, trois hommes, une femme qui déplorent leur sort, chantent l’utopie, en appellent au désordre, chantent pour ne pas mourir. L’un d’eux déplore : < J’ai rien fait, j’ai pas voté !> Un autre lance:
L’exécution accomplie, il y a une vie après la mort et les suppliciés continuent leur délire poétique né d’ateliers et d’apports divers transcrits par Nadège Prugnard. “. …Pendant une heure, on reste saisi par la violence du verbe, comme de l’image de ces quatre pendus presque immobiles. Kumulus a bénéficié d’une résidence au Parapluie d’Aurillac. 

 

Edith Rappoport

 Leur site www.kumulus.fr est peu développé,donc mieux vaut leur envoyer un courriel: kumulus@wanadoo.fr


 


Pas encore de commentaires to “Chalon dans la rue (suite)”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...