LE DINDON

Le Dindon de Feydeau, mise en scène de Philippe Adrien

 

Une belle mécanique théâtrale avec la ronde absurde des adultères bourgeois au début du XXe siècle, ici mise en scène avec une incontestable maîtrise. L’intrigue est fondée sur les amours de Lucienne Vatelin, poursuivie jusque chez elle par Pontagnac, un séducteur impénitent qui se trouve être, comme d’habitude, le grand ami de son époux…
Mais la jeune femme a juré de ne jamais céder aux avances de Rédillon, un ami de la famille,  qu’une fois assurée de l’infidélité de son mari. Pontagnac, lui, est poursuivi par son épouse dévorée par la jalousie. Quant à Vatelin, il  se laisse aller à une aventure avec une Anglaise qui l’a rattrapé en France.
Tout ce petit monde se retrouve dans un chassé-croisé cauchemardesque dans un hôtel où rien ne sera consommé, et où les époux légitimes se retrouveront enfin. Le plateau tournant à double révolution imaginé par Jean Haas imprime un absurde tournis à ces chassés-croisés amoureux.
Eddy Chignara campe un tonitruant Pontagnac, Alix Poisson, une fine Lucienne et Pierre-Alain Chapuis, un tranquille Vatelin mais certains des douze acteurs surjouent un peu… On ne boude pas son plaisir et les mises en scène de Philippe Adrien ne déçoivent jamais.

Edith Rappoport

 Théâtre de la Tempête, Cartoucherie, route du Champ de Manœuvre, Vincennes (Val-de-Marne). Métro: Château de Vincennes

 


Pas encore de commentaires to “LE DINDON”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...