SAMANTHA À KINSHASA

SAMANTHA À KINSHASA , de Marie-Louise Bibish Mumbu, conception et mise en scène par Catherine Boskowitz, conception musicale et interprétation Alvie Bitemo et Benoist Bouvot

 

“Je ne demande pas au spectateur de comprendre quelque chose de Kinshasa, mais de jouer avec nous au théâtre qui raconte l’histoire d’une femme qui raconte une ville qui elle-même raconte quelque chose de notre monde” écrit Catherine Boskowitz grande arpenteuse et amoureuse de l’Afrique.
Elle a mis en scène ce texte brûlant de vie de Marie-Louise Bibish Mumbu, autrefois journaliste rencontrée lors d’un premier voyage à Kinshasa (pour la découverte de l’étonnante Halle de la Gombé animée alors par Jean-Michel Champault et le festival de l’acteur à l’Écurie Maloba en 2002).
Samantha/Bibish aime sa ville, sa folie, ses enfants des rues, sa vitalité, sa misère, sa richesse, sa démesure, mais elle rêve de la quitter, elle la quitte, elle en souffre. Alvie Bitemo chanteuse et comédienne, seule en scène aux côtés de Benoist Bouvot, technicien coiffé d’un casque assis à sa table, nous fait partager cet “exil de plus en plus long depuis que l’Europe s’amuse au Shengen”, elle s’invente “un pays sans frontières et sans viol pour une black vivant au black dans le monde de ses rêves, 15 m2”.
Belle, ironique, parfois déchaînée, elle joue, elle chante et nous fait partager ses passions : “la politique et l’homme de la rue, ce sont mes maîtres”…

Edith Rappoport

Tarmac de la Villette Jusqu’au 9 avril, du mardi au vendredi à 20 h, samedi à 16 h 01 40 35 93 95

 

Image de prévisualisation YouTube

 


Pas encore de commentaires to “SAMANTHA À KINSHASA”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...