Les petits tours de prestidigitation de tonton Fredo…

  C’était dans les tuyaux depuis plusieurs jours, et voilà,  c’est confirmé: tonton Fredo , ministre de la culture de la République française,  (si, si!) a pris sa décision et ne renouvellera pas le mandat d’Olivier Py , directeur du Théâtre de l’Odéon, et  le remplacera par Luc Bondy, ( 63 ans), par ailleurs, excellent metteur en scène. Donc,  au nom de la République, le couperet est tombé  ….
Les raisons? On se demande encore: guère d’atomes crochus entre le ministre et le directeur, dit-on, mais cela ne suffit pas, d’autant que la direction artistique  et la programmation d’Olivier Py ont été depuis sa nomination d’une qualité exemplaire. Petits règlements de compte entre « amis »,  comme dans une république bananière, mais quand il s’agit d’un haut poste comme celui-ci, l’hypothèse ne tient pas non plus  la route. Mais  la très récente création d’Adagio qui retraçait la carrière de François Mitterrand, dit-on, n’aurait pas plu au ministre , ni en haut lieu…
Vous avez dit en haut lieu? Là, la piste serait plus sérieuse mais, vu les événements actuels un peu partout , au Japon comme en Afrique, le dit » haut lieu « a sûrement d’autres chats à fouetter. Encore que? On en a vu d’autres; depuis longtemps, et nous n’avons pas la mémoire courte, le Ministère de la Culture, à la botte du pouvoir,  s’est fait une spécialité de ce genre de coups bien hypocrites et pas du tout  réglos.

 Et tonton Frédo,  qui n’en est pas à une gaffe près, aurait  même précisé avec beaucoup de délicatesse, qu’Olivier Py serait « bien traité »: comme un otage, un prisonnier, un suspect quelconque?  Vive la République….  et tous aux abris! L’affaire est trop grave et le Ministre  doit absolument  et très vite s’expliquer. Il répliquera sans doute qu’il a mis fin à un contrat mais n’a pas procédé à un licenciement. Refrain connu : comme à Radio-France encore récemment…. Offrira-t-on, en compensation,  la direction du Festival d’Avignon à Olivier Py ? Peut-être.
   En tout cas,  ce genre de décisions n’honore pas Frédéric Mitterrand qui avait récemment reconnu qu’il ne connaissait pas bien le milieu  du théâtre; moralement , ce n’est pas bien! Une pétition de soutien – on verra bien qui signera dans le milieu -va être mise en place : levez le doigt ceux qui approuvent une décision aussi bête que malsaine. Olivier Py va  pouvoir compter ses amis.
Le ministre reviendra-t-il sur sa décision? Ce serait étonnant mais sait-on jamais! Pas question de céder à la pression de la rue, avaient dit déjà Devaquet  en 86, Balladur en 94 , Juppé en 95  et Fillon en 95 aussi., et le gouvernement avait capitulé : oui, mais voilà, il faudrait que la profession fasse preuve d’une belle unité, et cela, c’est moins évident!  Bien entendu, nous vous tiendrons au courant.   Et Luc Bondy, dans cette histoire nauséeuse qui n’honore pas le pays des droits de l’homme  et qui sent les fins de règne? Il serait tout à  son honneur, dans ces  circonstances,  de refuser rapidement  cette nomination…

En attendant , à titre personnel, nous apportons notre soutien et celui du Théâtre du Blog, à Olivier Py ainsi qu’à l’équipe du Théâtre de l’Odéon.

Philippe du Vignal

Frédéric Mitterand Olivier Py Odéon

De Jacques Livchine :
On attend mieux que cette réaction alignée et conformiste.
A part les milieux confinés des courtisans du théâtre public, tout le monde s’ en fout.
C’est le Système de toutes les nominations qu’il faut révolutionner! C’est l’ancien régime, 5  théâtres nationaux et directeurs nommés par Sarkozy. Vous croyez que dans ma municipalité PS je puisse faire l’éloge de Sarkozy une seule minute dans une pièce que j’aurais écrite! je serais viré illico. Celui qui paie il veut du retour électoral . Il faut faire une loi de séparation du theatre et de l’etat.
Nous dépendons tous du politique et le théâtre s’en trouve bien malade.
Et puis vous savez, ceux qui connaissent les coulisses savent à quel point Py sous des airs de pureté a su être intrigant. Quand tu te jettes dans les bras de l’état tu es foutu. A la tête d’un theâtre national tu n’es plus qu’un artiste médiocre.

Py , ce que j’ai vu de lui. Je me tais. A l’opéra , oui ,il doit être bon. Il a de la chance d’être viré, ça grandit sa légende. Bondy est une crapule et leurs histoires d’Europe des impostures totales. Faisons occuper tous les théâtres nationaux par des vrais artistes, des vraies compagnies, éliminons les petits carriéristes, Brochen, Mayette, et. Je ne sais plus qui.

Je sais faire la différence entre le théâtre du soleil et l’Odéon .

Jacques Livchine

réponse de Philippe du Vignal:

Réponse à Jacques Livchine

La réaction soi-disant “alignée et conformiste” n’est pas seulement la mienne! Mais celle des autres collaborateurs du Théâtre du Blog que j’ai pu joindre. Non,tout le monde ne s’en fout pas, et que Chéreau, entre autres, se soit manifesté, en disant que c’était le fait du Prince: c’est évident et qu’un ministre de la Culture se voit finalement désavoué en filigrane par l’Elysée, France-Inter ce matin) ce n’est pas tous les jours que cela se voit Et bien entendu, cette affaire dépasse de loin le cas d’Olivier Py: là-dessus , nous sommes d’accord là-dessus.
Le système de nominations est toujours passé par l’Elysée, à plus ou moins haute dose, nous le savons tous, et ce n’est pas à toi que je ferais la démonstration, via le biais de réseaux que nous connaissons tous. Revoir le système? Mais que proposes-tu? Les nominations à la tête d’organismes d’Etat resteront faites par l’Etat, contrôlés par L’Etat… ou par les collectivités locales: on ne voit pas bien comment et par quel système cela pourrait se passer autrement, quel que soit le gouvernement.
J’ai vu personnellement la plupart des spectacles d’Olivier Py et de ceux qu’il a programmés. Ce qui semble n’être pas ton cas, comme tu le reconnais. Même si je n’ai pas trouvé ( en particulier l’Orestie) qu’ils étaient tous d’une qualité exceptionnelle mais quand même, on verra si son successeur aura plus de talent pour renouveler son public .
Qui peut afficher un tel bilan quatre ans après avoir été nommé?
Ne répondez pas tous à la fois. Mayette, à la Comédie Française, sûrement pas! Hervieu à Chaillot pas plus! Brochen, n’en parlons pas, Besset à Montpellier! … Et, que Jacques Livchine se rassure, nous saurons toujours faire la différence entre le Théâtre du Soleil et l’Odéon.
Ce qui tient d’un véritable scandale,et qui est insupportable, c’est cette arrogance, ces explications vaseuses, comme si toute décision d’un ministre de la Culture était le fait du Prince depuis deux ans qu’il a été nommé. « Bilan remarquable, il a été bon mais ce n’est pas une raison »: ce que le Ministre reprocherait à Olivier Py , c’est le manque d’orientation vers l’Europe, ce qui est quand même un peu énorme.Mais il a quand même eu comme du mal à invoquer ce qui ressemble fort à un prétexte. Tout se passe comme si Frédéric Mitterrand semblait un peu dépassé par cette tempête médiatique, en allant jusqu’à dire qu’il trouve que Claude Régy est un immense metteur en scène, même s’il a signé la pétition en faveur d’Oliver Py. En fait tout se passe comme si le Ministre avait été obligé de se plier à une décision qui ne venait pas de lui.
Tout cela ne vole pas très haut Attendons la suite… D’autant plus que François Baroin, porte-parole du gouvernement, a bien précisé que le Ministre proposait, et que le Président décidait.. C’est très aimable pour tonton Frédo! Et les explications ce matin à France-Inter du Ministre ne sont pas plus claires! Le Ministre, qui n’a pas même pas vu le dernier spectacle d’Olivier Py, se défend par rapport à un agenda jugé pas évident: quid de Muriel Mayette toujours pas renouvelée à quelques mois de l’expiration de son mandat,ou du successeur d’Alain Crombecque à la tête du Festival d’Automne: le moins que l’on puisse dire est que tonton Fredo a habilement botté en touche mais n’a pas vraiment répondu aux questions précises  de Laure Adler.
Mais il fera tout pour placer Olivier Py à la tête du Festival d’Avignon, comme, poussé dans se derniers retranchements, il a fini par l’avouer, ce qui était un secret de Polichinelle. Mais de toute façon, d’ici là, comme il ne sera plus ministre de la Culture, il ne prend pas beaucoup de risques… Souvenez-vous Catherine Trauttman avait placé Dominique Pitoiset à la tête de Chaillot; entre temps Catherine Tasca devient ministre: Pitoiset passe à la trappe  et  c’est Goldenberg qui est nommé, et ce ne fut pas spécialement  une réussite!
Tout se passe en fait comme si Frédéric Mitterrand avait plus ou moins été mis devant le fait accompli et faisait semblant de ne pas le savoir, même si l’affaire en question l’a quand même éclaboussé. On attendait mieux d’un Ministre de la République…Laure Adler recevra Robert Abichared, homme de grande intelligence théâtrale et de haute pensée: ce serait étonnant qu’il soit d’accord avec ce genre de mesures.  Quant à Luc Bondy, on lui souhaite bien du courage…

Philippe du Vignal

21h05 jeudi . Py accepte comme réparation Avignon! L’incendie est éteint. Qui défendra les 2 directeurs d’Avignon ? On est en pleine décadence et je soupçonne Py d’être un fameux intrigant.
Ils doivent diriger le festival alors qu’ils sont désavoués. Mitterrand doit démissionner selon moi. Il n’est pas à la hauteur de sa tâche, et Py ne sort pas grandi de cette affaire

Jacques Livchine

Les deux directeurs d’Avignon ont déjà obtenu un rallongement de leur contrat initial et Py  n’ pas pris lmeur place  quand il accepté ce lot de consolation. Peut-on le lui reprocher? Muriel Mayette est renouvelée.Mais attendons la suite de cet épisode. Ainsi finit l’un des plus mauvais spectacles de l’année.
Et Mitterrand, qui s’est déconsidéré dans cette histoire , ne démissionnera pas, il faudrait être bien naïf pour le croire, mais il  sera peut-être remplacé à la faveur d’un de ces  nombreux remaniements ministériels dont Sarkozy est coutumier.

 

Philippe du Vignal
 

 

 


4 commentaires

  1. Barbara Petit dit :

    Je suis entièrement d’accord avec Jacques. Ce jeu de chaise musicale est aussi lamentable que pitoyable. A la fin, qui est la marionette et qui tire les ficelles? Nous ne sommes peut-être pas les derniers à être manipulés dans cette affaire où l’arbre cache certainement la forêt (noire). Barbara

  2. LIVCHINE dit :

    21h05 jeudi . Py accepte comme réparation Avignon! L’incendie est éteint. Qui défendra les 2 directeurs d’Avignon ? On est en pleine décadence et je soupçonne Py d’être un fameux intrigant.
    Ils doivent diriger le festival alors qu’ils sont désavoués. Mitterrand doit démissionner selon moi. Il n’est pas à la hauteur de sa tÂche, et Py ne sort pas grandi de cette affaire.

  3. Réponse à Jacques Livchine

    La réaction soi-disant « alignée et conformiste » n’est pas seulement la mienne! Mais celle des autres collaborateurs du Théâtre du Blog que j’ai pu joindre. Non,tout le monde ne s’en fout pas, et que Chéreau, entre autres, se soit manifesté, en disant que c’était le fait du Prince: c’est évident et qu’un ministre de la Culture se voit finalement désavoué en filigrane par l’Elysée, France-Inter ce matin) ce n’est pas tous les jours que cela se voit Et bien entendu, cette affaire dépasse de loin le cas d’Olivier Py: là-dessus , nous sommes d’accord là-desus.
    Le système de nominations est toujours passé par l’Elysée, à plus ou moins haute dose, nous le savons tous, et ce n’est pas à toi que je ferais la démonstration, via le biais de réseaux que nous connaissons tous. Revoir le système? Mais que proposes-tu? Les nominations à la tête d’organismes d’Etat resteront faites par l’Etat, contrôlés par L’Etat… ou par les collectivités locales: on ne voit pas bien comment et par quel système cela pourrait se passer autrement, quel que soit le gouvernement.
    J’ai vu personnellement la plupart des spectacles d’Olivier Py et de ceux qu’il a programmés. Ce qui semble n’être pas ton cas, comme tu le reconnais. Même si je n’ai pas trouvé ( en particulier l’Orestie) qu’ils étaient tous d’une qualité exceptionnelle mais quand même, on verra si son successeur aura plus de talent pour renouveler son public .
    Qui peut afficher un tel bilan quatre ans après avoir été nommé? Ne répondez pas tous à la fois. Mayette, à la Comédie Française, sûrement pas! Hervieu à Chaillot pas plus! Brochen, n’en parlons pas, Besset à Montpellier… Et, que Jacques Livchine se rassure, nous saurons toujours faire la différence entre le Théâtre du Soleil et l’Odéon.
    Ce qui tient d’un véritable scandale,et qui est insupportable, c’est cette arrogance, ces explications vaseuses, comme si toute décision d’un ministre de la Culture était le fait du Prince depuis deux ans qu’il a été nommé. Bilan remarquable, il a été bon mais ce n’est pas une raison. Ce que le Ministre reprocherait, c’est le manque d’orientation vers l’Europe d’ Olivier Py, ce qui est quand même un peu énorme.Mais il a quand même eu comme du mal à invoquer ce qui ressemble fort à un prétexte.
    Tout se passe comme si Frédéric Mitterrand semblait un peu dépassé par cette tempête médiatique, en allant jusqu’à dire qu’il trouve que Claude Régy est un immense metteur en scène, même s’il a signé la pétition en faveur d’Oliver Py. Tout cela ne vole pas très haut
    Attendons la suite… D’autant plus que François Baroin, porte-parole du gouvernement, a bien précisé que le Ministre proposait, et que le Président décidait.. C’est très aimable pour tonton Frédo
    Et les explications ce matin à France-Inter du Ministre ne sont pas plus claires! Le Ministre, qui n’a pas même pas vu le dernier spectacle d’Olivier Py, se défend par rapport à un agenda pas évident: quid de Muriel Mayette toujours pas renouvelée à quelques mois de l’expiration de son mandat,ou du successeur d’Alain Crombecque à la tête du Festival d’Automne: le moins que l’on puisse dire est que tonton Fredo a habilement botté en touche mais n’a pas vraiment répondu aux questions de Laure Adler. Mais il fera tout pour placer Olivier Py à la tête du Festival d’Avignon, comme, poussé dans se derniers retranchements, il a fini par l’avouer, ce qui était un secret de Polichinelle.Tout se passe en fait comme si Frédéric Mitterrand avait plus ou moins été mis devant le fait accompli et faisait semblant de ne pas le savoir, même si l’affaire en question l’a quand même éclaboussé.
    On attendait mieux d’un Ministre de la République…Laure Adler recevra Robert Abichared, homme de grande intelligence théâtrale et de haute pensée: ce serait étonnant qu’il soit d’accord avec ce genre de mesures. Quant à Luc Bondy, on lui souhaite bien du courage…

    Philippe du Vignal

    Philippe du Vignal

  4. LIVCHINE dit :

    On attend mieux que cette réaction alignée et conformiste.
    A part les milieux confinés des courtisans du theatre public, tout le monde s’ en fout.
    C’est le Systeme de toutes les nominations qu’il faut révolutionner!
    C’est l’ancien régime, 5 theatre s nationaux et directeurs nommés par Sarkozy.
    Vous croyez que dans ma municipalité PS je puisse faire l’éloge de Sarkozy une seule minute dans une pièce que j’aurais écrite! je serais viré illico.
    Celui qui paie il veut du retour électoral .
    Il faut faire une loi de séparation du theatre et de l’etat.
    Nous dépendons tous du politique et le théâtre s’en trouve bien malade.
    Et puis vous savez, ceux qui connaissent les coulisses savent à quel point Py sous des airs de pureté a su être intrigant. Quand tu te jettes dans les bras de l’etat tu es foutu.
    A la tête d’un theatre national tu n’es plus qu’unartiste médiocre.

    Py , ce que j’ai vu de lui. Je me tais. A l’opera , oui il doit être bon.
    Il a de la chance d’être viré, ça agrandit sa légende.
    Bondy est une crapule et leurs histoires d’Europe des impostures totales.
    Faisons occuper tous les theâtres nationaux par des vrais artistes, des vraies compagnies, éliminons les petits carriéristes, brochen, mayette, et. Je ne sais plus qui.

    Je sais faire la diffèrence entre le theatre du soleil et l:Odéon .

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...