Petit mal

Petit mal par Race Horse/Compagny Circo Aereo

Dans le petite monde du cirque contemporain (tout de même 950 spectacles, environ, sont à l’affiche dans l’hexagone en ce  moment) les artistes scandinaves ont fait une percée notoire, apportant un génie, une touche qu’on leur connaissait jusqu’alors en littérature et au cinéma : une certaine esthétique du loufoque voire de l’absurde. Les trois jeunes acrobates de Race Horse se sont attachés la collaboration de Maksim Komaro, co-fondateur avec Jani Nuutinen de la compagnie « Circo Aereo » en 1996 et dont on avait pu voir les talents aux côtés de Jérôme Thomas comme  des Objets volants dans l’excellente pièce Espresso, pour ne citer qu’un exemple.Dans un terrain vague formant un huit-clos réussi, ils nous dépeignent tout à la fois les solidarités, les violences et les tentatives – avortées – d’émancipation  de  leur modeste condition. Bref, ils « zonent » parce qu’ils n’arrivent pas à en sortir….
Mais le propos est à peine lisible à travers le traitement formel proposé et en dehors de qualités physiques exceptionnelles, point de dramaturgie véritable. Il ne se passe rien, ou plutôt, ou suivant une écriture rythmique qui ferait pâlir d’envie les meilleurs cirques traditionnels. Les numéros individuels et les tableaux collectifs s’enchaînent suivant un conformisme assez déroutant (le numéro au mât chinois est d’un classicisme stupéfiant), reléguant en prétexte «façon fil rouge , un propos qui tenait déjà sur un simple petit aide- mémoire.
Alors oui, les corps paraissent engagés dans l’action, mais la violence est à peine suggérée et les corps ne sont jamais habités par l’interprétation dramatique que nous étions en droit d’escompter au regard du propos suggéré.Oui encore, le foisonnant et le loufoque viennent de temps en temps briser la monotonie des tableaux qui nous sont proposés.
Oui enfin, certains numéros -comment les appeler autrement ?- sont plus forts que d’autres (au trampoline comme la scène des ballons qu’on ne dévoilera pas ici. On ne leur retirera pas une chose qui peut suffire à certains spectateurs : il est agréable de les voir s’envoyer en l’air comme ils le font et on ne boude  pas devant le plaisir qu’ils éprouvent. Mais cela semble un peu court au regard du dispositif proposé.
Présenté par nombre de professionnels, qui avaient pu voir ce spectacle à l’étranger , comme une sorte du cirque Archaos des années 2000, ce spectacle est d’un ennui profond traversé par quelques fulgurances… 

 Jérôme Robert

Du jeu. 7 au sam. 9 avril à 21h et le dim. 10 avril à 17h – Grande halle / Salle Charlie Parker

Dans le cadre du festival Hautes Tensions au Parc de La Villette

Pour en savoir plus : http://www.villette.com/agenda/hautes-tensions-2011.htm

 Image de prévisualisation YouTube

 


Pas encore de commentaires to “Petit mal”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...