Une femme seule

Une femme seule, de Dario Fo et Franca Rame, mise en scène de Bernard Pisani.

C’est une femme seule, enfermée chez elle par son jaloux de mari, qui lie conversation avec sa nouvelle voisine, par la fenêtre. Elle raconte son quotidien, ses deux enfants, son obsédé de beau-frère tétraplégique, le pervers qui la harcèle au téléphone, sa profonde solitude, ses rares échappatoires… Ce monologue qui n’en est pas un, s’étale en un flot de paroles qui ne noient jamais le spectateur mais l’entraînent, par sursauts, et dans un rythme de plus en plus effréné, jusqu’à la folie générale.Brigitte Lucas est seule en scène…Enfin, pas tout à fait : son complice, Romain Mascagni, ingénieusement introduit, s’occupe des bruitages divers, à l’aide d’instruments impensables étalés en fouillis sur son établi. Loin d’être simple technicien, il est pris au jeu, faisant vivre un décor et des personnages invisibles. Il comble le vide et rend palpable l’univers dans lequel évolue la comédienne. En parfaite synchronisation, il l’escorte dans la folie tourbillonnante qu’elle installe et contribue à faire défiler sous nos yeux toute la délirante cohérence du texte.
Brigitte Lucas incarne avec brio une  femme, à la fois sympathique et farfelue ,qui plonge peu à peu dans une démence destructrice. Les accessoires dépareillés qui l’entourent donnent le ton mais sans qu’elle les utilise vraiment, enfermée qu’elle est dans un monde intérieur que sa parole tente d’extérioriser. L’espace théâtral lui-même est contaminé : la comédienne en vient à tourner le décor pour rendre les choses plus claires au spectateur. Et son complice, grâce à des effets sonores et visuels, rend vivant le tableau qu’elle fait d’elle-même.Le drame intérieur se joue sur ce socle, en accord avec une écriture très satirique, proche  de la dénonciation par l’absurde.
On se régale de ce spectacle haut en couleurs et bien rythmé, fondé sur une complicité décidément contagieuse.

Élise Blanc

Au Théâtre du Guichet Montparnasse jusqu’au 11 juin, puis au Magasin-théâtre d’Avignon du 8 au 31 juillet.

http://www.dailymotion.com/video/xi8nys


 


Pas encore de commentaires to “Une femme seule”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...