silence encombrant

Silence encombrant par le groupe Kumulus, direction artistique de  Barthélémy Bompard.
Nous sommes conviés sur le vaste parking du lycée Olympe de Gouges, il y a des chaises  dont on peut heureusement s’emparer pour assister à l’ouverture d’un immense container qui déverse un amas d’ordures blanches, d’où émergent lentement, très lentement,des formes humaines.
C’est une humanité blanche à la dérive:  des vieux, un légionnaire, des femmes en bout de course, des blessés titubant qui s’emparent peu à peu des ordures dont ils font partie, qui entament des déambulations lentes et désespérées, s’écroulant par instant sur les jambes des spectateurs, pour transporter d’improbables objets à l’autre bout de la piste.
Vieilles bouteilles à foison, capot de voiture, lavabo, cage à oiseau, matelas, tuyaux… Bref, les reliefs de notre monde à la dérive, dans un silence de plomb, hormis le bruit des objets que l’on traîne. Silence encombrant d’une violente beauté ! Après Les Pendus ( spectacle décoiffant, voir Le Théâtre du blog sur  Le Festival d’Aurillac 2010),  Barthélémy Bompard veut “continuer à ouvrir à ouvrir sa gueule, continuer à partager ses colères, ses visions, ses révoltes.”
Depuis plus de vingt ans,  Kumulus est resté une authentique compagnie de rue qui lance des déflagrations poétiques osées, avec un enthousiasme intact. www.kumulus.fr 

Edith Rappoport

20e RIA de Noisy le Sec

 


Pas encore de commentaires to “silence encombrant”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...