ÉPOUSAILLES ET REPRÉSAILLES

ÉPOUSAILLES ET REPRÉSAILLES.
D’après Hanokh Levin, mise en scène de Séverine Chavrier,

Séverine Chavrier est musicienne, philosophe, et elle avait créé ce spectacle au Théâtre des Amandiers de Nanterre, elle est à présent en résidence au Cent Quatre qui a repris une nouvelle vie depuis la rentrée dernière avec  José Manuel Gonçalvès. comme directeur.
On est accueilli dans le vaste hall occupé par le somptueux manège de François Delarozière où l’on peut chevaucher d’étranges animaux, et déguster des pizzas dans les transats disposés pour accueillir le spectateurs du festival Impatience organisé avec le Théâtre de l’Odéon.
Les épousailles commencent par des représailles, Séverine Chavrier au piano provoque l’impatience de son conjoint qui s’enfuit au fond d’une image projetée sur grand écran. Les épousailles sont plus tendres, mais ce jeu doux amer entre des couples cherchant à réussir une vie amoureuse, mais échouant inévitablement, sont réglés d’avance.
Malgré une belle virtuosité d’acteurs et les rires du public, cette dramaturgie de la désillusion,  plutôt efficace, peut décevoir certains.

 

Edith Rappoport

 

Festival Impatience:  Compagnie la Sérénade interrompue, Au Cent Quatre

 


Pas encore de commentaires to “ÉPOUSAILLES ET REPRÉSAILLES”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...