LA TRAVERSÉE DE PARIS, L’ENTERREMENT DE MAMAN

LA TRAVERSÉE DE PARIS, L’ENTERREMENT DE MAMAN 

La compagnie Cacahuète basée à Sète, animée avec audace par Pascal Larderet, s’est imposée depuis 27 ans en matière de détournements urbains en osant jouer sur une vulgarité décapante, et aux quatre coins du monde. Un dizaine de compères en grand deuil, escortent le cercueil de Maman, suivi par Papa en chaise roulante poussé par un cousin édenté, la fille court vêtue harangue les porteurs qui ont entrepris de hisser l’enterrement jusqu’au Sacré-Coeur, en haut de la Butte Montmartre.
Avec force gémissements, le cortège funéraire parvient jusqu’à un bassin où le cortège va se rafraîchir. On pénètre dans l’église, on en sort aussi vite, avant d’arpenter les rues envahies de touristes éberlués, on croise des camions-poubelles où le cercueil est parfois délesté, puis repris: on ne va tout de même pas abandonner Maman aux ordures.!
Il fallait suivre jusqu’au cimetière des Batignolles, but ultime du cortège où une collation nous attendait, mais la fatigue a interrompu ce périple improbable.  Cette métaphore hardie sur l’absence de respect de la mort dans nos sociétés occidentales repues laissera des traces.

Edith Rappoport

 


Pas encore de commentaires to “LA TRAVERSÉE DE PARIS, L’ENTERREMENT DE MAMAN”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...