Les enfants d’Icare

Les Enfants d’Icare, texte et mise en scène de Bruno Thircuir, scénographie de François Gourgues, musique de François Mimoun
Bruno Thicuir parcourt le monde dans son beau camion théâtre, il a ramené de ses voyages en Birmanie, en Afrique et en Europe, ce conte philosophique, pour enfants et plus grands, qui dénonce le monde de robots dont nous sommes les héritiers. Nous sommes accueillis dans un espace onirique et fabuleux, peuplé de marionnettes étranges, splendide univers d’art brut.
Un acteur birman imposant nous offre des gâteaux, de l’eau, un africain sur le plateau du camion est occupé à sculpter la tête d’un enfant en argile, une femme imposante perchée sur des cothurnes, inquiétante ombre féminine, les aide aux manipulations. L’enfant grandit, on nous conte la fable de l’un de ses rêves, celui de traverser la mer, que le roi de l’île voisine veut l’aider à réaliser. Il ordonne donc à ses sujets de construire un pont immense, mais une fois tous les arbres de la forêt abattus, le pont s’avère trop court et le roi qui ne sait pas nager, se noie dans la mer après l’avoir essayé. “Il ne faut jamais réaliser les rêves des enfants!”. L’enfant grandit, se fait enfermer dans une usine où il travaille comme un robot, finit par rêver de s’échapper avec sa voisine une petite Japonaise, qui part faire le tour du monde.
Les trois acteurs manipulent à vue la tête de l’enfant d’argile, déroulent des images surprenantes, l’enfant et sa voisine surgiront de leurs marionnettes robots. Un univers de rêve pour dénoncer ce qui nous engloutit !

Edith Rappoport

Villeneuve en scène, la Vigne, jusqu’ au 27 juillet, www.villeneuve en scène.com

 


Pas encore de commentaires to “Les enfants d’Icare”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...