Maldito sea el hombre que se confia en el hombre

angelicaliddell1.jpgFestival d’Avignon

 

Maldito sea el hombre que se confia en el hombre: un projet d’alphabétisation, texte, mise en scène, scénographie et costumes d’Angélica Liddell.

 

En vitesse parce que les spectacles longs se succèdent aux spectacles longs , et il ne reste pas beaucoup de temps pour en rendre compte mais on y reviendra la semaine prochaine. Nous vous avions parlé l’an passé de cette Maison de la force, magnifique travail de la metteuse en scène espagnole; elle revient avec Maudit soit l’homme qui se confie en l’homme: un projet d’alphabétisation. Avec un titre emprunté à la fameuse phrase du livre de Jérémie.
Il s’agit,  là encore, d’un exorcisme où chaque lettre de ce drôle d’alphabet: Loup, Violence correspond à une idée d’agression et où plane la méfiance. Angelica Liddell dénonce avec rage le mal et l’humiliation que l’homme inflige à se proches. Alors autant, dit-elle,  détruire la famille et elle se réjouit qu’un accident de voiture en tue tous ses membres, de façon à ce qu’ il n’ y ait pas de mariage et qu’enfin cette chaîne de malheur soit coupée.
Les images sont sans doute un peu moins fortes que celles de La Maison de la force qu’abritait le somptueux cloître des Carmes, encore que… mais le texte possède un style et une pensée incomparables dans tout le théâtre contemporain. Eh! Bien!  Qu’est-ce qui vous prend du Vignal, toujours à faire la fine bouche? Si, si, allez y  s’il reste encore des places et vous verrez… Quelle intelligence du dramatique, quel sens de l’espace, quelle direction d’acteurs! Et cela, malgré l’indispensable surtitrage, le texte est là: imposant, dur et cassant.  » Je n’ai pas connu un seul enfant qui soit devenu un bon adulte ». Et il y a encore des phrases plus cinglantes .
Visiblement,  Angelica Liddell a encore des comptes à régler avec la société, la famille, le sexe et en particulier avec l’homme ou les hommes qu’elle a aimés. On vous en reparle plus longuement. Mais si vous êtes en Avignon, ne ratez surtout pas ce spectacle.

 

Philippe du Vignal

 

Salle de Monfavet à 17 heures jusqu’au 13; relâche le 11. Navette contre les remparts à gauche en regardant la gare.

 En tournée: le 6 janvier 2012 si vous avez le bonheur d’habiter Pau ou ses environs.

 

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...