Le grand cahier

Festival d’Avignon

Le grand Cahier  d’Agota Kristof, adaptation et mise en scène de  Paula Giusti.

agota.jpgCe texte splendide et terrifiant d’Agota Krystof avait déjà été mis en scène par Estelle Savasta dans une version différente , avec seulement deux comédiens, au Théâtre 71 de Malakoff, voilà cinq ans. Paula Giusti, artiste argentine qui s’est formée aux côté d’Ariane Mnouchkine,  s’est emparée de l’expérience terrible de ces deux enfants jumeaux, laissés très jeunes pendant la guerre, sous la garde de leur féroce grand-mère, et qui font l’apprentissage volontaire de la douleur.
Paula Giusti dirige bien ses neuf excellents comédiens qui sont  aussi musiciens. Ils jonglent avec les rôles dans une distribution double pour les rôles principaux; deux jumeaux qui conservent leurs personnages comme l’indique le texte, mais il y a aussi  aussi deux grand-mères. Les neufs éléments de costumes très simples, ils sautent d’un rôle et d’un  instrument à l’autre.
Les jumeaux qui s’instruisent et notent tout dans leur grand cahier, s’endurcissent contre les coups qu’ils reçoivent en se frappant mutuellement, résistent et profitent du viol qu’un militaire allemand leur inflige pour se faire respecter par leur odieuse grand-mère en rapportant de l’argent.
Ils retrouveront leur père en fuite, et accepteront de l’aider à franchir une terrible frontière, mais il y perdra la vie et l’un des jumeaux réussira à la franchir derrière lui. Il y a dans le jeu expressionniste des comédiens un détachement , en même temps qu’un bel engagement qui traduit à merveille l’étonnante écriture d’Agota Krystof.

Edith Rappoport

Théâtre des Lucioles  jusqu’au 31 juillet . T: 04 90 14 05 51, www.trr.fr

 


Pas encore de commentaires to “Le grand cahier”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...