La part égale

La part égale,  de Chloé Martin, adaptation et mise en scène d’Anne Marcel.

Justine déménage. Elle a presque fermé le dernier carton et s’apprête à quitter l’appartement quand elle réalise que son chat a disparu. Son chat ou plutôt sa chatte… Et c’est le premier d’une longue série de jeux de mots.
Chloé Martin décortique la langue française, interroge grammaire et conjugaison pour mieux rendre compte des aberrations sexistes avec lesquelles nous composons le quotidien. Elle arpente  la scène comme si elle délirait seule dans sa chambre, elle se proclame « aménageuse des mentalités » et dénonce ceux qui disent que la femme doit ses menstruations à « la malédiction de la connaissance ».
Sans tomber dans un féminisme extrême et revendicatif, elle impose un humour décapant, multipliant les personnages et les situations loufoques (on assiste notamment à une bataille mythique dont nous tairons les opposants par souci de suspense) pour notre plus grand plaisir.
Son langage a la franchise et le sans-gêne des questions d’enfant, sans manquer de se faire percutant lorsqu’elle énonce que la France connaît un viol toutes les huit minutes. Un solo pour tous les sexes, gratuit le samedi pour le sexe masculin.

Elise Blanc

Théâtre du Petit Louvre, Salle Van Gogh jusqu’au 31 juillet.

Image de prévisualisation YouTube

 

 


 


Pas encore de commentaires to “La part égale”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...