Le songe d’une nuit d’été

Festival d’Avignon

Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare, mise en scène de Carlo Boso.

songe.jpg  Ce Songe joue sur le jour et la nuit pour créer deux systèmes de réalités différentes. Le jour, Thésée tente de faire régner l’ordre et l’harmonie en organisant pour la prochaine lune son mariage avec Hippolyta. Une atmosphère troublée par l’irruption d’Egée, venue se plaindre au roi de l’attitude de sa fille Hermia, qui préfère Lysandre à son promis Démetrius.

Côté nuit, la dissension règne aussi dans le monde féérique de la forêt depuis que Titania préfère un jeune page au roi des elfes Obéron…qui compte bien la ramener à lui et utilise pour cela les pouvoirs aphrodisiaques d’une fleur qu’il connaît. Il charge Puck, l’esprit farceur, de cette mission..
Depuis sa création en mai 2010 à l’Académie Internationale des Arts du Spectacle, dirigée par Carlo Boso, Le Songe a été joué dans divers festivals et régions de France. La Compagnie Fracas d’Art rassemble de jeunes comédiens qu’il a formés dans un spectacle qui conjugue avec bonheur,  jeu théâtral, mime, danse et chant.
Le cadre lui-même est propice à la rêverie : une scène de bois à double estrade sous le ciel étoilé de la Cour d’honneur de la Faculté des Sciences. Malgré l’heure un peu tardive, ce spectacle est une véritable boule d’énergie. Les acteurs ont un jeu chorégraphique et rythmé qui ne laisse pas place à l’ennui.
Même si le travail sur la voix n’est pas toujours au point (avec une diction parfois malmenée par des accents maladroits et peu intéressants), la gestuelle est parfaitement maîtrisée. En revanche, les allusions au festival d’Avignon sont d’un effet comique trop forcé. La troupe, dynamique, puise sa force dans un jeu bien réglé, et les acteurs sont rodés. Loic Fieffé, comédien à la voix assurée, assume avec présence et fluidité le ridicule de Bottom. Citons aussi Laure Caillet, savoureuse et débordée,  en Quince et en Egée, et Amira Walter Girard, qui joue tout en souplesse un Puck espiègle et à la toison rouge.
Le spectacle existe aussi en version spéciale d’une heure pour les enfants de  6 à 11 ans.

Elise Blanc.

Cour d’Honneur de la Faculté des Sciences jusqu’au 30 juillet, puis à Paris, Hôtel de Beauvais, dans le cadre du Festival des Tréteaux Nomades du 22 au 28 août;  à Rosny-sous-Bois, les 8-9 octobre,  et à l’Espace Jean-Marie Poirier de Sucy-en-Brie (94) le 4 février 2012.

 

 

 

 


Pas encore de commentaires to “Le songe d’une nuit d’été”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...