Don Giovanni, keine Pause

Don Giovanni, keine Pause, d’après Mozart, mise en scène de David Marton.

  Vous êtes prévenu : c’est sans entracte. Ça va vite, c’est allégé : trois musiciens, un clavier (parfois un piano), un violon, une guitare électrique et la musique y est. Parfois parasitée de quelques « scies » populaires, du genre Love story. Il faudrait plutôt dire : un pianiste de bar, une violoniste raide comme son archet (mais ne pas s’y fier) et un guitariste aux cheveux longs, car ils sont, autant que les chanteurs, acteurs du spectacle.
Côté livret : Da Ponte est abondamment coupé au profit de Sade et de sa réflexion sur la liberté, incompatible avec la morale. Désir et cruauté sont dans les “gênes“  de Don Juan, non pas à titre de repoussoir comme dans l’autosacramental espagnol d’origine, ni comme symptôme social du « grand seigneur méchant homme » de Molière (où il n’est pas que cela) : ici, avec l’aide de Sade, ils sont à l’état pur.
Donc, pas besoin d’un Don Juan. La fonction est assurée par une femme très androgyne, qui s’amuse à retourner la situation, par exemple, en coursant avec une belle énergie le très consentant et très craintif Leporello – en intellectuel chargé de raconter l’histoire -.
Côté musique, forcément étroitement tricotée avec ce livret irrévérencieux, on entend Mozart parfois comme dans notre salle de bains, parfois dans la mélancolie d’une fin de soirée entre copains, parfois aussi dans la plénitude des voix de ces magnifiques chanteurs-acteurs.
De la déconstruction de l’œuvre, reste le désir de réécouter cette musique – ou de l’écouter, pour ceux qui ne l’ont pas encore dans les oreilles-, et un très agréable sentiment de liberté à l’égard des codes de l’opéra.
Et la cruauté, consubstantielle à Don Juan, y compris sous son avatar Don Giovanni ? Elle sera pour le puriste, que sacrifient allégrement (allégrement, pour notre bonheur), le metteur en scène allemand et les siens.

 

Christine Friedel
MC 93 Bobigny, 01 41 60 72 72 , les 15, 17 et 18 octobre

Image de prévisualisation YouTube

 


Pas encore de commentaires to “Don Giovanni, keine Pause”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...