Atavisme

Atavisme, texte et mis en scène de Philippe Fenwick

 

  shapeimage1.jpgComme l’explique Philippe Fenwick, la fable de ce spectacle reprend la véritable histoire de Jacques Mercier, chanteur de music-hall à Brest: « L’artiste, véritable star locale, chanta pendant vingt ans, dans un cabaret situé dans le quartier de Recouvrance.  Pendant l’été 1982, le  lieu est fermé puis détruit, et Mercier se séquestre. L’homme n’a jamais quitté Brest. Quelques mois plus tard, il s’abîme dans l’alcool et finit par disparaître dans son appartement, sans avoir laissé d’explications. »
Ce théâtre d’enquête documentaire  est tiré d’entretiens réalisés à Brest en 2008 et de l’analyse du journal du chanteur. Jacques Mercier souffrait du syndrome de Korsakoff, commun aux alcooliques chroniques: amnésie, fabulations et désorientation temporo-spatiale. La principale hallucination du chanteur consistait en un long voyage en train traversant l’Europe de Brest à Vladivostok.
Cette illusion dans le temps et dans l’espace le transporte dans un cabaret de la Russie soviétique, dont il partage pleinement la vie artistique y compris les potentielles rencontres amoureuses qui en découlent. Le spectacle nous raconte donc  à la fois l’enquête faite autour du chanteur et sa vie rêvée dans un autre espace mais souffre de quelques longueurs.   Mais grâce à une mise en scène réussie, Fenwick emporte le public pour un voyage dans le temps et dans l’espace, et tout à fait réaliste pour quiconque a déjà connu ces voyages en train dans la grande Russie qui est sans doute aujourd’hui, hors des grandes cités, l’endroit ou l’évolution de la société moderne et son clone uniforme: la mondialisation, est le moins visible.
Sur le plateau nu, le jeu des comédiens, un théâtre d’ombres, quelques accessoires et les numéros de cabaret suffisent à faire voyager le spectateur. Le comédien qui joue en français le personnage de Jacques Mercier est le Russe Sergeï Vladimirov, qui chante ses chansons  dans sa langue natale, et ce sera l’inverse quand il jouera à l’étranger. Avec les autres comédiens-dont lui-même-et des apprentis de l’Académie Fratellini, partenaire de cette création, Philippe Fenwick participe à une  tournée qui se met en place à travers la Pologne et la Russie, où des artistes invités viendront compléter l’équipe. Atavisme
est né sous le signe de l’échange entre l’histoire vraie de ce chanteur et l’auteur, mais aussi échange virtuel de ce chanteur avec une vie artistique inventée, échange artistique réel entre les différents comédiens participant à « Atavisme », dans une perspective future de vraie tournée au printemps 2012. Enfin, échange entre des lycéens et des associations de Seine saint Denis qui pourraient suivre le projet artistique dans cette tournée.
Pour que ce projet se concrétise,  de nombreuses fées se penchent sur l’aventure dont parmi elles, BNP Paribas, Les Tréteaux de France, la compagnie Escale, et le Centre National du livre. Allez voir cette réalisation ambitieuse avant que le train ne les emporte.

 

Jean Couturier

 

Au théâtre de l’Atalante jusqu’au 31 oct

www.theatre-latalante.com

http://www.collectif-zou.com

 


Pas encore de commentaires to “Atavisme”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...