Chez Mimi

Chez Mimi, de Aziz Chouaki, mise en scène de Frédérique Lazarini.

  a589945ade2b11e08a2a337b77dda763.jpgLa scène est en Provence, dans un petit village, au comptoir du bistrot chez Mimi.
Mimi, une algérienne répudiée par sa famille pour être tombée sous le charme d’un français, Charles. C’est lui qui l’a emmenée en France. Depuis, elle a conquis le village et nombreux sont les habitués de sa guinguette : Dédé, Nathalie, Jacques, Magalie et les autres s’empressent chaque jour au comptoir.
Mais quand  éclate la guerre d’Algérie, les opinions fusent et divergent : oui, la révolte de ces sales arabes doit être réprimée, et violemment ! Mais Mimi, c’est autre chose, un des monuments du village ! Le spectateur assiste aux allées et venues de ces villageois taraudés de soucis amoureux bien légers face au climat international.
L’insouciance est générale et Mimi se prend au jeu en faisant la voyante pour ses amis… Elle apprend alors qu’un malheur va bientôt s’abattre sur le village. Le comptoir du bar, s’anime de toute cette effervescence. Seule, Mimi nous dévoile ses secrètes inquiétudes. Dans un long monologue, véritable morceau de bravoure, la comédienne Rayhana confie avec force la mélancolie qui ronge son personnage à la pensée de ceux qu’elle a laissés au pays. Isolée au milieu des autres qui se déhanchent sur des titres comme La Bamba ou Souvenirs souvenirs, interprétées par Ricky Norton, Mimi s’efforce de rester forte et digne.
Mais malgré la musique, le spectacle s’essouffle rapidement. L’intrigue patauge et le talent des comédiens ne parvient pas à rendre le dénouement intéressant. On ne comprend pas bien où on le veut nous mener. Il semble que ce ne soit qu’un prétexte pour rendre l’ambiance d’une époque. Certes il y a du swing et des rythmes des sixties à intervalles réguliers, mais c’est tout.
Un simple divertissement qui fait sourire. Dommage :le thème de la guerre d’Algérie n’ait pas été suffisamment exploité : aux heures sombres que nous vivons, les questions sur le racisme auraient mérité d’être plus clairement posées.

Élise Blanc

Au Vingtième Théâtre jusqu’au 30 Octobre.

 

 Image de prévisualisation YouTube

 


Pas encore de commentaires to “Chez Mimi”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...