Les Concerts Brodsky

Les Concerts Brodsky, texte de Joseph Brodsky, composition piano de Kris Deffoort, dramaturgie et jeu Dirk Roofthooft, réalisation informatique et musicale de Jean-Marc Sullon.

  brodsky4.jpgLe spectacle prévu pour le 16 avait dû être reporté pour cause de désaccord sur les droits.
 Sur le plateau noir de la salle Gémier, juste un piano à queue où officie Kris Deffoort qui revendique  le fait d’être d’abord  un jazzman; avec le comédien, il a défini un canevas musical  sur lequel il improvise parfois pour que les  poèmes de Brodsky puissent correspondre à l’ »urgence de dire » que le poète russe (1940-19996) ,  condamné en 1965  pour parasitisme et qui émigra aux Etats-Unis. Brodsky, (prix Nobel en 87), avait  l’habitude de déclamer ses poèmes en public, où transparait toute la nostalgie de la Russie et la tristesse de la séparation avec sa famille qu’il n’avait jamais pu revoir. .
  Ce qui explique le  désir de Dirk Roofthoot,   comédien des spectacles de Guy Cassiers,  (voir Le Théâtre du Blog) de mettre en scène  et de dire ces poèmes avec son complice musicien; il a raison de rappeler que Brosky était lui-même persuadé que la sonorité des mots était peut-être plus importante que leur signification elle-même. Oui, mais voilà, entre les bonnes intentions et ce que l’on voit sur scène, il y a comme  un fossé.
Le comédien est en effet tout à fait à l’aise, trop peut-être, et, visiblement pas dirigé par une metteur en scène,  chuchote  au micro  ou  hurle les poèmes de Brodsky , sans que l’on comprenne très bien pourquoi. Il y a  de courts moments où le schéma texte/musique fonctionne mais, ce que dit Deffort au piano semble plus intéressant que cette lecture en français, qui ne peut évidemment rendre la sonorité des mots choisis par Brodsky, surtout devant un micro. Et  une sorte de chape de plomb s’abat sur  une salle pas très remplie. Au bout de quelque quinze minutes, on n’a guère envie de continuer à écouter ces poèmes qui sont pourtant de grande qualité…

 Alors à voir? Ce n’est pas une priorité et Brodsky mérite beaucoup mieux que cela, alors mieux vaut sans doute le relire…


Philippe du Vignal

Théâtre national de Chaillot jusqu’au 26 novembre.

 


Pas encore de commentaires to “Les Concerts Brodsky”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...