une rencontre autour de Big and Small

Rencontre autour de Big and Small au Théâtre de la Ville.

  Demande du public importante pour cette rencontre avec Cate Blanchett, la principale interprète de Big and Small (voir l’article de Philippe du Vignal) l’ensemble des comédiens, le metteur en scène Benedict Andrews et Michel Bataillon. La version anglaise de Martin Crimp fut un sujet de discussion récurrent et  Michel Bataillon qui a traduit le texte de l’allemand au français a rendu hommage à Claude Régy,  premier metteur en scène français à avoir monté  la pièce avec Bulle Ogier.
 Il souligne la difficulté de cette traduction, compte-tenu des termes employés par l’auteur. Martin Crimp, a selon lui, pris en compte l’écriture fragmentée de Botho Strauss, mais sa traduction/ adaptation  en anglais a condensé le texte en utilisant  un langage précis et rythmé.
  Les Anglais, dit-il, en souriant, arrivent à mieux jouer les textes allemands que les Français. La langue de Lotte Kotte n’est pas une langue populaire,et elle présente d’importantes difficultés de traduction. Pour Benedict Andrews,  cette version anglaise est peut être plus proche de nos réalités actuelles. Cate Blanchett, à qui on demande si le texte lui fait penser à un dialogue de cinéma,  répond…que  son rôle le plus difficile est celui de codirectrice de la Sydney Theatre Company avec son mari , l’auteur dramatique Andrew Upton.
  Après des études au conservatoire d’art dramatique de Sydney, son parcours naturel l’amène au théâtre; habituée des pièces de Shakespeare et de Tchekhov, elle souligne que jouer  Lotte Kotte fait partie d’une démarche similaire mais elle précise qu’au départ personne ne pensait que ce rôle exigerait une telle énergie physique. Une véritable épreuve, d’autant que son personnage s’approprie les émotions des autres personnages comme une éponge.
 Cate Blanchett et Benedict Andrews précisent  la difficulté qu’ils ont eu à mettre au point la scène des dix chambres, en réduisant la scénographie à un seul lieu. Enfin l’actrice a  souligné que le cinéma était une autre activité, mais que sa vie est essentiellement vouée au théâtre. Mais  Cate Blanchett reste une star: chaque soir des dizaines de personnes l’attendent  à la sortie des artistes….

Jean Couturier


Archive pour 3 avril, 2012

une rencontre autour de Big and Small

Rencontre autour de Big and Small au Théâtre de la Ville.

  Demande du public importante pour cette rencontre avec Cate Blanchett, la principale interprète de Big and Small (voir l’article de Philippe du Vignal) l’ensemble des comédiens, le metteur en scène Benedict Andrews et Michel Bataillon. La version anglaise de Martin Crimp fut un sujet de discussion récurrent et  Michel Bataillon qui a traduit le texte de l’allemand au français a rendu hommage à Claude Régy,  premier metteur en scène français à avoir monté  la pièce avec Bulle Ogier.
 Il souligne la difficulté de cette traduction, compte-tenu des termes employés par l’auteur. Martin Crimp, a selon lui, pris en compte l’écriture fragmentée de Botho Strauss, mais sa traduction/ adaptation  en anglais a condensé le texte en utilisant  un langage précis et rythmé.
  Les Anglais, dit-il, en souriant, arrivent à mieux jouer les textes allemands que les Français. La langue de Lotte Kotte n’est pas une langue populaire,et elle présente d’importantes difficultés de traduction. Pour Benedict Andrews,  cette version anglaise est peut être plus proche de nos réalités actuelles. Cate Blanchett, à qui on demande si le texte lui fait penser à un dialogue de cinéma,  répond…que  son rôle le plus difficile est celui de codirectrice de la Sydney Theatre Company avec son mari , l’auteur dramatique Andrew Upton.
  Après des études au conservatoire d’art dramatique de Sydney, son parcours naturel l’amène au théâtre; habituée des pièces de Shakespeare et de Tchekhov, elle souligne que jouer  Lotte Kotte fait partie d’une démarche similaire mais elle précise qu’au départ personne ne pensait que ce rôle exigerait une telle énergie physique. Une véritable épreuve, d’autant que son personnage s’approprie les émotions des autres personnages comme une éponge.
 Cate Blanchett et Benedict Andrews précisent  la difficulté qu’ils ont eu à mettre au point la scène des dix chambres, en réduisant la scénographie à un seul lieu. Enfin l’actrice a  souligné que le cinéma était une autre activité, mais que sa vie est essentiellement vouée au théâtre. Mais  Cate Blanchett reste une star: chaque soir des dizaines de personnes l’attendent  à la sortie des artistes….

Jean Couturier

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...