Grenade, les 20 ans

Grenade, les 20 ans par la compagnie Josette Baïz et le groupe Grenade.

Pour fêter les vingt ans de sa compagnie, Josette Baïz a créé un spectacle avec sa douzaine de danseurs professionnels et une cinquantaine d’enfants et d’adolescents de sept à dix-huit ans, avec des extraits de chorégraphies connues d’artistes contemporains. Pendant un an, il y a eu une collaboration étroite entre la compagnie, le groupe Grenade et des chorégraphes comme Jérôme Bel, Philippe Découflé, Jean-Claude Gallotta, Michel Kelemenis, Abou Lagraa, Jean-Christophe Maillot et Angelin Preljocaj.
Le jour de la première, Jérôme Bel était présent pour donner quelques dernières indications et Jean-Christophe Maillot a observé la représentation depuis la salle . C’est à un travail original que le public a assisté ce soir. Les jeunes danseurs ont déployé une énergie communicative sur le plateau nu. De grands moments à signaler: un extrait de Mammame (1985) de Jean-Claude Gallotta avec dix enfants d’une dizaine d’années, et le solo Faune par un adolescent sur une chorégraphie de Michel Kelemenis, musique de Debussy. Vers un Pays Sage de Jean-Christophe Maillot a joliment fait le lien entre les jeunes amateurs et les professionnels de la compagnie, et Jérôme Bel a délivré les tensions légitimes de participants avec un extrait de The Show must go on.
Le Théâtre de la Ville, ainsi transformé en boîte de nuit éphémère, permet à ces jeunes de danser sur une chorégraphie à la fois débridée et très contrôlée. Nous avons assisté ce soir là, à une belle initiative. Il reste encore quelques places pour les jours suivants !

Jean Couturier

Théâtre de la Ville jusqu’au 25 Mai

Image de prévisualisation YouTube


Archive pour 23 mai, 2012

Grenade, les 20 ans

Grenade, les 20 ans par la compagnie Josette Baïz et le groupe Grenade.

Pour fêter les vingt ans de sa compagnie, Josette Baïz a créé un spectacle avec sa douzaine de danseurs professionnels et une cinquantaine d’enfants et d’adolescents de sept à dix-huit ans, avec des extraits de chorégraphies connues d’artistes contemporains. Pendant un an, il y a eu une collaboration étroite entre la compagnie, le groupe Grenade et des chorégraphes comme Jérôme Bel, Philippe Découflé, Jean-Claude Gallotta, Michel Kelemenis, Abou Lagraa, Jean-Christophe Maillot et Angelin Preljocaj.
Le jour de la première, Jérôme Bel était présent pour donner quelques dernières indications et Jean-Christophe Maillot a observé la représentation depuis la salle . C’est à un travail original que le public a assisté ce soir. Les jeunes danseurs ont déployé une énergie communicative sur le plateau nu. De grands moments à signaler: un extrait de Mammame (1985) de Jean-Claude Gallotta avec dix enfants d’une dizaine d’années, et le solo Faune par un adolescent sur une chorégraphie de Michel Kelemenis, musique de Debussy. Vers un Pays Sage de Jean-Christophe Maillot a joliment fait le lien entre les jeunes amateurs et les professionnels de la compagnie, et Jérôme Bel a délivré les tensions légitimes de participants avec un extrait de The Show must go on.
Le Théâtre de la Ville, ainsi transformé en boîte de nuit éphémère, permet à ces jeunes de danser sur une chorégraphie à la fois débridée et très contrôlée. Nous avons assisté ce soir là, à une belle initiative. Il reste encore quelques places pour les jours suivants !

Jean Couturier

Théâtre de la Ville jusqu’au 25 Mai

Image de prévisualisation YouTube

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...