Blanches

Blanches d’Armel Veilhan, lecture et mise en espace de l’auteur.

Armel Veilhan, brillant pianiste,  s’est tourné très jeune vers le théâtre auprès de Françoise Merle qu’il a assisté pour ses mises en scène. Puis il a fondé sa propre compagnie qui a créé deux pièces de Miguel del Castillo, Tanguy et Une Répétition, puis un texte de Charlotte Delbo, Une pièce jouée dans la mémoire, qui nous ont laissé de bons souvenirs. Il a aussi publié en 2006 un émouvant texte autobiographique Un Enfant dans l’hiver. Passionné de pédagogie, il a ouvert son école le Théâtre A, lieu immaculé et minuscule, rue du Coq français.
On avait pu voir Les Bonnes de Genet interprétées avec deux actrices qui ont lancé une « boîte à outil », une sorte de Théâtre Ouvert de Micheline et Lucien Attoun, qui fait découvrir de nouveaux textes tous les trois mois, au terme de cinq séances de travail. Blanches, c’est une étrange confrontation entre deux femmes dans un commissariat de police dans le port d’une sous-préfecture. L’une, menottée, est soumise à un interrogatoire par la commissaire de police, on comprend vite qu’elles ont eu des relations intimes, elles parlent du suicide de Christian, au terme d’une fête qu’elles avaient organisée.
Dix ans se sont écoulés; Émilie est ici soumise à  un interrogatoire pour avoir hébergé, puis épousé un guide marocain sans papiers. Leurs souvenirs remontent: elles évoquent leur jeunesse passionnée, leurs rapports amoureux compliqués. Émilie veut comprendre les raisons du suicide de Christian qu’elle aimait, mais celui-ci l’ignorait et voulait épouser  son amie qui se refusait à lui après avoir subi sa violence.
On ne vous en dira pas plus: comme dans les romans policiers, on ne donne pas la clef de l’énigme.Mais il y a de belles montées poétiques et musicales dans cette évocation de leur jeunesse perdue et une douce amertume de la vie qui continue malgré tout. Blanches devrait trouver des théâtres pour l’accueillir.
Armel Veilhan joue aussi  dans Le Naufragé de Joël Jouanneau récemment créé au Théâtre de Vidy-Lausanne.

Edith Rappoport

Théâtre A, fabrique Théâtrale aux Lilas

www.theatrea.fr

 


Pas encore de commentaires to “Blanches”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...