Disabled Theater

Disabled Theater, conception de Jérôme Bel et le théâtre Hora

Disabled Theater down-300x198« J’ai le Syndrome de Down et je suis désolé » certains spectateurs se souviendront longtemps de cette phrase dite par Julia une des comédiennes du spectacle !
Le Syndrome de Down ou trisomie 21 autrefois appelée mongolisme est une pathologie dûe, mais pas exclusivement, à une anomalie génétique  secondaire à un âge avancé de la mère. Il y a vingt ans, cette pathologie touchait une naissance sur six cent; grâce au conseil génétique et à l’amniocentèse précoce,  elle  a considérablement diminué de fréquence.
Le sujet atteint a pour traits communs, un faciès lunaire caractéristique, une hyperlaxité, une grande sensibilité émotive et un handicap mental qui peut être d’intensité sévère  ou minime. Les individus avec un handicap mental moindre sont  les plus adaptables à la vie sociale. Comme les comédiens professionnels de la compagnie tHora de Zurich, fondée en 1992. C’est avec elle que Jérôme Bel a collaboré.
Le lien entre création artistique et trisomie 21 est établi depuis longtemps. Pascal Duquenne acteur, a reçu avec Daniel Auteuil le prix d’interprétation masculine à Cannes en 1996 pour Le huitième jour, Ela Franscella, chorégraphe suisse, a  créé sa compagnie en 2008 avec des danseurs atteints de trisomie 21 et récemment le musée d’Art moderne de Moscou accueille l’exposition d’une jeune peintre Mariam Alakbarli.
Pour ces représentations, Jérome Bel travaille sur l’authenticité du jeu des acteurs générateur d’émotions. Ce n’est pas vraiment un spectacle et chacun des comédiens suit les intentions données par le chorégraphe. Simone Truong, assistante et traductrice transmet en allemand les directives aux comédiens avec une fermeté et une tendresse remarquable. Six hommes et cinq femmes, viennent tour à tour se présenter face au public, parlent de leur handicap, et dansent sur un morceau de musique de leur choix. Ce qu’il y a de plus remarquable ici, c’est le regard que ces comédiens handicapés ont entre eux, ils sont  heureux d’etre sur scène, et goûtent pleinement le travail de leurs semblables. Chacun a une presence spécifique, Julia est pleine de tendresse et de fractures internes, Peter qui termine chacune de ses présentations par un « merci beaucoup » est peut-être en dialogue direct avec le ciel, mais tous sont émouvants.
Que vient rechercher le public?  Une certaine compassion, un peu  de voyeurisme ou  le plaisir de voir un vrai jeu sur scène? Sans doute un mélange de tout cela. Les regards des acteurs entre eux et parfois vers le public résonneront longtemps encore dans notre mémoire.   Pour autant, les  spectateurs, dans la vie quotidienne, céderont-ils leurs places assises aux personnes handicapées? Rien n’est moins sûr, eux aussi sont humains! « Mon travail dans cette pièce c’est d’être moi » , voilà aussi ce que dit au public l’un des comédiens. Merci à eux d’être ce qu’ils sont et de nous l’avoir fait partager dans un moment unique.

Jean Couturier

 Festival d’Avignon Salle Benoit XII jusqu’au 15 juillet

Centre Georges  Pompidou du 10 au 13 octobre dans le cadre du Festival d’Automne.

www.hora.ch

 


Pas encore de commentaires to “Disabled Theater”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...