La Franc Comtoise de rue

  17 spectacles à la Franc-Comtoise de rue

MARCEL ET SA PERCUCYCLETTE La Franc Comtoise de rue

Marcel entre en scène avec une bicyclette baroque, chargée d’instruments de percussion, surmontée d’un beau haut parleur à l’ancienne, déploie un fil où sont accrochées des chaussettes, balaye en chantonnant, fait des claquettes, tente d’attraper une valise avec un hameçon. Il met le couvert une théière et des assiettes, c’est un repas musical car il s’en sert pour faire des percussions, il se sert de la théière comme trompette. Il plie bagage après un petit tour de piste. C’est gentiment désuet, les petits enfants apprécient.


Voiture artifices, spectacle pyro-mobile par lePudding Théâtre.

Gérard Langoisse a été abandonné par sa femme parce qu’il buvait et ne pouvait plus conduire. Il grimpe au sommet d’une tour et se couche désespéré sur son lit. Mais Cathy Linspect, maîtresse femme, lui permet de repasser des épreuves pour retrouver son permis.
Commence alors un ballet endiablé de voiture chargée d’acrobates, crachant des flammes autour de la tour qui,  elle aussi, explose d’éblouissants artifices. Inspiré d’une réalité vécue dans la troupe, ce spectacle plein d’humour et de dangers, VoiturArtifices arrache des cris d’admiration des spectateurs rassemblés autour de la piste devant une explosion pyrotechnique pleine de sens.

  pudding.theatre@free.fr

La Franc Comtoise de rue pudding

Cynus  par les Chercheurs d’air.

Des chiens aboient dans la nuit, une petite chienne entre et se pelotonne sur un fauteuil renversé, dans un joli capharnaüm, armoire ouverte avec de vieux oripeaux, amas de pierres …Sur le mur du bastion au pied duquel ils jouent, des portraits de musiciens disparus avec leur date de décès, doublés de têtes de chiens…
Trois musiciens vêtus de blanc-guitare, clavier, accordéon- proclament: “J’en ai marre d’être mort, j’en ai marre de parler anglais !” C’est le groupe Dogbee, Radi Hudson, Peter Chasewood, Pin Garrett. Ils jouent la vie de chien de ce groupe disparu, avec  humour et cynisme.
Malgré la petite pluie fine qui commence à tomber, nous sommes fascinés par l’agilité du chien, obéissant au moindre geste, couché sur son fauteuil en équilibre instable, avec ces trois bons musiciens hurlant parfois à la mort, C’est la philosophie cynique appliquée au rock, qui a quelque chose à voir avec le chien. Les chercheurs d’air jouent aussi En route, beau spectacle inspiré de La Strada de Fellini, créé voilà bien des années, sur ce site à 23 h jusqu’au 21 juillet.

ciechercheursd’air@free.fr

Libellule par le  Cirque Bobof.

Un clown et son musicien accordéoniste et pianiste. Il entre avec un landau,  caresse la tête des enfants, distribue des pop-corns, valse avec son orgue de barbarie, esquisse de petites danses, jongle avec des ventouses. Il balaye la piste soigneusement, jongle avec les balais, puis sort un bébé accordéon de sa valise. C’est frais et gentil. Bobof revient juste de tournées lointaines à titre humanitaire.

Monsieur  Kropps , Utopie en marche par la compagnie Gravitation.

Monsieur Kropps est chef d’une entreprise utopique, et l’on travaille et on vit aussi chez Kropps qui fabrique des montres et des horloges en bois pour la Chine ! Le patron veut mettre en pratique les utopies de son aïeul Jean-Baptiste-André Godin au Familistère de Guise. Nous assistons à la 18e réunion des employés sur l’habitat collectif dans le cadre de la remobilisation sociale pour 2014. Il faut voter sur les surfaces privées et collectives destinées au personnel, et  il y a des discussions acharnées sur le moindre centimètre alloué à l’une ou l’autre partie.
Une discussion sans fin à laquelle le public est invité à se mêler, menée par d’habiles compères qui ne s’en laissent pas conter.Vieux souvenirs des assemblées générales de 1968 pour les plus âgés que nous sommes!
La compagnie Gravitation,  dont on avait pu apprécier À vendre au Château de Joux, il y a quelques années, est très impliquée dans le social où elle mène un travail fondamental mais  reste à l’écart des circuits institutionnels .

Alambic théâtre par le Pudding Theatre

C’est un théâtre de rue à haut degré alcoolémique et littéraire. Iris entre en scène “J’ai tendu des cordes de clocher à clocher”…Elle fait partie de la famille Alambic qui a repris l’entreprise de distillation à bascule de leur Pépé disparu en l’enrichissant de la passion d’un des petits fils, la lecture. Aussi, l’entreprise familiale s’est transformée en Bibliambic, nom qui figure sur le chariot que la famille va transporter aux États-Unis du début du siècle au gré de la lecture.
On assiste alors à un film policier américain avec des transformations éclair des quatre comédiens, puis à un cabaret berlinois pendant la montée du fascisme hitlérien, entrecoupées de distillations fumantes. On peut apprécier cette pochade savoureuse

Repas fouriériste et gastrosophique de la Franc-Comtoise de rue

Treize compagnies de Franche-Comté, région riche en inventions depuis plus de trois siècles: les utopies de Charles Fourier, les phalanstères, l’hélicoptère, les mutuelles, le délicieux fromage de Comté et tant d’autres choses, ont décidé de se rassembler à Chalon dans la rue sur les bords de la Saône entre le Bastion haut et le Bastion bas, pour y présenter collectivement un .
Nous sommes invités à faire la queue deux par deux devant un grand chapiteau ouvert, accueillis par un personnel stylé et immaculé. On nous assied par tables de dix, avant de nous distribuer des noms de personnages. Il y a le socialiste, le radin, le généreux etc,  et cela correspondra au prix que nous réglerons à la fin du repas.Nous nous sommes arrangés à notre table pour partager, chacun 8€ ! On nous invite à déposer nos objets précieux, montres, portables etc…, dans un petit panier qu’on relèvera au dessus de nos têtes.
Au centre du banquet, une splendide horloge en bois au pied de laquelle Marjorie,  du Krache Théâtre,   veille au bon déroulement d’un repas typiquement franc-comtois : saucisses de Montbéliard et de Morteau accompagnées de pommes de terre au fromage, servies  avec délicatesse par des comédiens en costume blanc.
Ils nous chapitrent doucement sur les utopies de Fourier, sur ses livres magnifiquement illisibles, sur sa clairvoyance extrême et son rêve impossible d’harmonie universelle. Il y, au centre, des comédiens qui annoncent les grands tournants du repas, des enfants-torchon portant une serviette sur laquelle on peut s’essuyer la bouche, les richesses du pays, une armée de sapins qui envahit la piste et , au final, une splendide tempête de neige de savon et l’entrée d’une énorme vache vacillant sous le souffle,  qui trônait comme enseigne du site.
Nous sommes gentiment invités à échanger avec nos voisins de table. Après un délicieux fromage blanc au miel et des vins du pays, branle-bas de combat, la vaisselle pour les 200 personnes est minutée: chaque table dispose de deux baquets d’eau chaude, on doit s’y mettre pour laisser les lieux propres pour le prochain spectacle dans ce chapiteau dès 15 heures.
De la belle ouvrage d’une région généreuse qui a permis de faire naître cette belle utopie, nous en avons vu cinq  pendant cette journée inoubliable, mais on peut voir sur le site les 17 spectacles venus de Franche-Comté,

Edith Rappoport

Jusqu’au 21 juillet à midi. Attention arrivez en avance, il y a du monde… Vous pouvez retrouver l’aventure de la ZUT, Zone d’Utopie Temporaire et des repas utopistes de la Franc Comtoise de Rue sur http://mediateaser.wordpress.com

 


Pas encore de commentaires to “La Franc Comtoise de rue”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...