Le sexe faible ?

Le sexe faible ?  27
Le Sexe faible ?
direction artistique d’Heidi Brouzeng, mise en scène de Lionel Parlier

Le point d’interrogation est bienvenu. Dans ce cabaret égalitaire, il n’y a pas de « sexe faible », ni femmes fragiles ni hommes menacés dans leur virilité, mais une petite bande d’humains qui se débrouillent avec les poids et haltères de la vie, qui en ont pris plein la figure, et ce n’est pas fini, ils le savent et font avec. Musique rock (et autres), costumes plutôt moches -expression d’un destin commun-, vitalité formidable et humour très sérieux.
Car on est en bonne compagnie. Qui parle ici des femmes ? Des femmes, avant tout : Marguerite Duras, Virginie Despentes, Alina Reyes, Griselidis Réal, Sévenrine Wutke (et quelques hommes aussi : Jean Eustache, Pierre Louÿs…). Et ce n’est pas de la « littérature » : on est ici à la source de leur écriture, la vie, le vécu féminin qu’elles ont mis en mots.
On n’est pas ébloui par l’écriture, on est emmené par la vérité de cette écriture, ce qui est autrement important. Elles ont vu juste, et les comédiens, hommes et femmes, de ce cabaret savent le dire, là, sur le lieu même de la vérité. La poésie du spectacle vient de là, naïve et brute de décoffrage : quoi que fassent les acteurs –une contorsionniste nous offre un très beau moment de silence -, il le font au plus près d’eux-même, non d’un ego quelconque, mais de leur-notre-situation d’hommes et de femmes sur la terre. Rien que cela.
Beaucoup d’acteurs disent « se mettre en danger » sur scène. Ceux-là nous disent, avec beaucoup de simplicité, des dangers que nous partageons tous. Eh oui, tous les sexes sont faibles. Savoir cela ensemble a quelque chose de tendre et de réconfortant. On en deviendrait presque fort…
Nous sommes bien dans les codes du cabaret, et en même temps face à un objet surprenant, original, libre dans sa forme, cru, sain, et profondément féministe , en ce qu’il nous donne un moment d’égalité entre hommes et femmes.

Christine Friedel

Théâtre de l’Echangeur jusqu’au 15 octobre – 01 43 62 71 20 -

 


Un commentaire

  1. laurent dit :

    Depuis quand la femme est égal à l’homme ? Je plaisante bien sur.

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...