Que la noce commence

Que la Noce commenced’après le film Au diable Staline, vive les mariés! d’Horatiu Malaele, scénario d’Horatiu Malaele et Adrian Lustig, adaptation et mise en scène de Didier Bezace.

Une équipe de  tournage  d’une chaîne privée de télévision arrive dans un endroit désolé-autrefois industriel-de Roumanie,  pour un reportage sur les « phénomènes paranormaux » qui ont traversé l’histoire du pays. L’équipe  rencontre alors le maire du petit village, M. Gogonea, alias Gogonica,  qui lui raconte ce qui s’est passé, il y a soixante ans … On est en 1953: Staline meurt! La nouvelle parcourt le monde entier. Ce jour-là, souvenirs, souvenirs! nous mangions des macaronis que  notre père, médecin de campagne à Nesles-la-Vallée dans l’ancienne Seine-et -Oise, avait appelé « macaronis à la Staline » !
Dans ce village reculé de Roumanie, tout le monde peut assister aux ébats amoureux de Iancu et Mara. C’est un scandale dans cet  endroit reculé où la planification soviétique et  l’électricité n’étaient pas encore  arrivées! Les parents des amoureux se sont mis d’accord pour la date  du  mariage, et tout le village commence à préparer  le repas de noces avec force victuailles…Mais tombe alors l’annonce de la mort de Staline! Un commissaire soviétique débarque et prononce un  deuil national d’une semaine et interdit formellement toute fête!
Comment sauver alors cette célébration de mariage? Tout est prêt, impossible de  laisser pourrir les délicieux plats préparés! La noce se fait donc quand même dans un silence absolu, mais, au dernier moment, les mariés éclatent de joie et la fête va se déchaîner. À ce moment-là, tremblement de terre, un énorme tank défoncera l’horizon de la campagne ensoleillée et le mur de briques grises de la maison s’effondre sur les invités …

Interprété par dix-huit bons acteurs, dont deux sont aussi musiciens:Alexandre Aubry, Jean-Claude Bolle-Reddat, Julien Bouanich, Nicolas Cambon, Arno Chevrier, Sylvie Debrun, Daniel Delabesse, Guillaume Fafiotte, Thierry Gibault, Marcel Goguey, Gabriel Levasseur, Corinne Martin, Paul Minthe, Julien Oliveri, Karen Rencurel, Alix Riemer, Lisa Schuster et Agnès Sourdillon, le spectacle ne manque ni  d’ironie et de saveur. Superbement mis  en scène par  Didier Bezace au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers qu’il va quitter  après quinze  années de direction. Il a intitulé sa saison « Bruits et chuchotements »…

Edith Rappoport

Théâtre de la Commune d’Aubervilliers jusqu’au 21 décembre T: 01-48-33-16-16

www.theatredelacommune.com

 

 

 


Pas encore de commentaires to “Que la noce commence”

DAROU L ISLAM |
ENSEMBLE ET DROIT |
Faut-il considérer internet... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le blogue a Voliere
| Cévennes : Chantiers 2013
| Centenaire de l'Ecole Privé...